8.2 C
New York
mardi, juillet 27, 2021
Home Monde Etats-Unis: Symbole du 11-Septembre, la «Dust Lady», symbole du 11-Septembre, foudroyé par...

Etats-Unis: Symbole du 11-Septembre, la «Dust Lady», symbole du 11-Septembre, foudroyé par un cancer

Recouverte de poussière après l’effondrement de la tour Sud du World Trade Center, Marcy Borders figure sur un cliché resté dans l’histoire. Un cancer l’a emportée à 42 ans.

La photo a fait le tour du monde: une femme en tailleur, debout, le regard terrifié, le corps et le visage recouverts de poussière, peine à réaliser le cauchemar qu’elle est en train de vivre. Nous sommes le 11 septembre 2001 et la tour Sud du World Trade Center vient de s’effondrer. Bien malgré elle, Marcy Borders était alors devenue l’un des symboles de ce jour dramatique. Celle qui était surnommée la «Dust Lady» (la femme poussière) s’est éteinte mardi à 42 ans, des suites d’un cancer de l’estomac, annonce le site NJ.com.

Dustlady2

Le 11 septembre 2001, l’Américaine occupait son poste d’assistance chez Bank of America quand le premier avion a percuté la tour Nord du World Trade Center. Son bureau était situé au 88e étage, juste en dessous de l’endroit où le Boeing 767 était venu s’encastrer. Marcy, alors âgée de 28 ans, avait pu descendre les escaliers avant de rejoindre la rue, juste au moment où la tour Sud s’effondrait. Un inconnu l’avait alors entraînée jusque dans le hall d’entrée d’un immeuble voisin. C’est là que le photographe Stan Honda avait pris cette photo historique.

Dépression, alcoolisme, et puis le cancer

L’Américaine avait appris sa maladie en août dernier et les traitements n’ont pas pu la sauver. Le traumatisme qu’elle avait vécu le jour des attentats l’avait poursuivie pendant de longues années, entre dépression et alcoolisme. Elle avait suivi une cure de désintoxication en 2011, dont elle était ressortie guérie. En apprenant qu’elle souffrait d’un cancer, Marcy a tout de suite pensé que sa maladie était une conséquence du 11-Septembre. «Je le pense vraiment parce que je n’ai jamais été malade. Ma pression n’est pas trop haute, je n’ai pas de diabète ni de cholestérol», avait-elle confié à «The Jersey Journal».

«Je n’arrive pas à croire que ma soeur est partie», a écrit Michael Borders sur Facebook, lundi. Marcy, qui avait passé toute sa vie à Bayonne (New Jersey), était mère de deux enfants. Son cousin, John Borders, a rendu hommage à son «héroïne». Le maire de New York, Bill de Blasio, s’est fendu d’un tweet: «La mort de Marcy Broders est un rappel douloureux de la tragédie que notre ville a vécu il y a près de 14 ans», a-t-il écrit

Comments

0 comments

Most Popular

Mirabelle Christelle Lingom sur les fabrications sordides et diffamantes de Jean.L Batoum et Clotaire Nguedjo

Elle a perdu le sommeil depuis quelques semaines après que des activistes proches du PCRN aient entrepris sur la toile, une véritable...

Spécial Diaf Débat: révélations de Paul Chouta sur les auteurs de la publication de sa sex tape

Ils cristallisent le fait d'actualité de cette dernière semaine au Cameroun. Si Martin Camus Mimb a fini par exprimer ses excuses aux...

DEUXIEME LETTRE À ACHILLE MBEMBE : « CE QUE VEUT L’AFRIQUE »

PAR SERGE SIMON SOHO , Militant de L’UPC et de l’ALLIANCE PATRIOTIQUE, Membre de...

Me Alice Nkom dans Diaf Point: « Que Paul Biya ne signe donc pas les lettres de créance de C. John Lamora. s’il est garçon. »

Invitée de Diaf Point de ce samedi 12 Juin, Me Alice Nkom comme toujours, sans langue de Bois, est revenue sur plusieurs...

Recent Comments

Comments

0 comments