8.2 C
New York
mercredi, février 28, 2024
Home Société & Santé Décès de Dr Hélène Ngo Nkana: la réponse de l'époux de la...

Décès de Dr Hélène Ngo Nkana: la réponse de l’époux de la défunte attendue

 Intenses et dures batailles de coulisses pour la responsabilité de l’effroyable drame

 

C’est en principe à l’issue de son Conseil extraordinaire de vendredi dernier, 22 janvier 2016 que le l’ordre des médecins du Cameroun (ONMC) devait recevoir et arrêter les suites de l’affaire du décès effroyable de la jeune médecin Hélène Ngo Nkana épouse Nlate. Dr Guy Sandjon et son équipe ont bel et bien reçu le rapport de la Commission Ad hoc mise en place dès le 12 janvier et présidée par le président régional du Littoral Dr Fonkwa.
Selon les sources exclusives de AGA, parce que ses conclusions étaient largement divergentes avec celles de l’enquête interne de l’hôpital général de Douala, le Conseil a décidé de mettre en place une commission nationale sous la direction du Pr Leke. Le président de la société camerounaise de gynécologie et Doyen de la faculté de médecine de l’Université des Montages (UDM), par ailleurs expert OMS, devra, en compagnie de 4 autres membres de l’ordre, approfondir l’enquête Ad hoc afin d’établir vraiment ce qui s’est réellement passé, de l’entrée de la victime à la clinique du Gros Chêne le 04 janvier et son décès 6 jours plus tard à l’hôpital général de Douala (HGD), le 10 janvier 2016 et son passage à l’hôpital gyneco-obstétrique de Douala (HGO/DY) la même nuit pendant environ 1h30.

–>>LIRE AUSSI : <<--  le terrible trajet de la jeune « Dr Hélène Ngo Nkana » vers la morgue à Douala ;

Responsabilités à têtes multiples?

C’est que l’affaire du décès de cette jeune médecin qui a révélé jusqu’à la caricature les travers du système de prise en charge médicale dans notre système de santé aussi bien public que privé émeut jusqu’au plus haut sommet de l’Etat. Du moins, le Ministre de la santé, qui jusqu’à la levée de corps jeudi 21 janvier dernier à l’hôpital gynéco-obstétrique de Yaoundé à Ngousso (HGO/YN) aurait été interpellé par le sommet de l’Etat, lui-meme mobilisé par les éléments épars diffusés sur ce mur depuis une dizaine de jours. Pis, l’HGD est le fleuron de la coopération hospitalière française avec le Cameroun. Ce qui n’aurait pas laissée indifférente la mission diplomatique française au Cameroun qui découvre avec cette affaire une facette jusque-là peu connue de ses services au Cameroun.
Alors que l’HGD qui veut se dépêtrer de cette affaire qui met à mal son image, tel qil ressort du communique publié ce dimanche même 24 janvier, où il transparaît qu’il rejette la responsabilité de ce drame sur la clinique qui lui aurait amené une patiente très mal en point, retenue pendant 5 jours après la fausse couche du 04 janvier, il lui reste à expliquer et convaincre comment c’est seulement lors du second retour vers 0h30 le dimanche 10 janvier qu’elle a activé la procédure « d’urgence vitale » alors même que dès la première arrivée le soir du 09 autour de 21h, elle a exigé le paiement cash d’une caution pour la prise en charge, ASCOMA son assureur étant suspendu. Ce qui aurait obligé la famille à poursuivre vers l’HGO/DY, le tour incroyable des hôpitaux de Douala pour une patiente dont ses propres rapports de 21h attestent qu’elle était en mauvais état et donc destiné à ses soins urgents.
Au cours de cette enquête du Pr Leke, où la famille, notamment Serges Nlate Mfomo, l’époux de la défunte présent de bout en bout au cours de ce périple effroyable, donnera enfin sa version des faits maintenant qu’il est sorti des cérémonies des obsèques tenues le week-end dernier.

Version très attendue de la famille via l’époux

Particulièrement, il sera intéressant de comprendre les circonstances de « sa » décision de sortie supposée de l’HGD « contre l’avis médical » tel qu’il est écrit dans le communiqué du directeur de l’HGD dont nous avons eu copie. Ce communiqué, rappelons-le, reprend l’essentiel du rapport adressé au Dr Behle Prido par ses collaborateurs impliqués.
De fait il faudra savoir si l’époux y a été contraint du fait de l’insistance des services de l’HGD qu’il paie cash la caution comme l’a appris AGA auprès des sources crédibles même si non officielles? Ou s’est-il agi d’une décision libre, au mépris de l’état de santé critique de son épouse comme le soutiennent les responsables de l’HGD, qui s’appuient alors sur la décharge manuscrite qu’il a signée à 22h07?
Autres points importants à clarifier: comment et pourquoi Dr Ngo Nkana avait préféré faire ses consultations pre-natales dans un établissement privé alors même qu’ancien stagiaire de l’HGD, elle était au moment de ce drame employée de l’HGO/DY. Cet hôpital public est pourtant censé être un centre supposé de référence pour les questions gynécologiques objet de ses soucis de santé ! Plus pourquoi a-t-il fallu qu’elle soit ramenée à l’HGD alors qu’elle aurait dû être réanimée directement à l’HGO/DY? Enfin, pourquoi a-t-elle été reconduite de cet hôpital d’un niveau élevé plutôt dans un véhicule personnel comme ça avait déjà été le cas los de son transfert de la clinique vers l’HGD en début de soirée et de l’HGD vers l’HGO/DY? Autrement dit, pourquoi à aucune des étape, malgré son état que tout le système affirme critique alors ce soir-là, aucun des 3 établissements médicaux n’a cru mobiliser une ambulance médicalisée ?
Autrement dit tous ces ratés – qui pourraient constituer autant de manquements déontologiques pour des médecins professionnels -ont-ils pu accélérer le décès de cette patiente devenue symbole d’un système sanitaire qui finit par manger ses propres enfants?

Communiqué du directeur de l’hôpital

CommuniquePresse

Alex Gustave Azebaze
Tel:+237-677-528-787
Email:agazebaze@gmail.com

Source photo d’illustration de l’article: mur facebook de Serges Nlate

Comments

0 comments

Most Popular

Sénégal: des violents affrontements entre la police et l’opposition

Source: africanews La tension était à son comble ce vendredi à Dakar, la capitale du Sénégal. De violents affrontements...

CEDEAO: les dirigeants prient le Mali, Le Burkina Faso et le Niger de ne pas quitter le bloc

Source: africanews Les dirigeants ouest-africains exhortent leurs homologues du Mali, du Niger et du Burkina Faso à reconsidérer leur...

DÉFERLANTES HAINEUSES ANTI-SAMUEL ETO’O AU KAMERUN: le RAS-LE-BOL de Jean Marc SOBOTH

D’innombrables échanges téléphoniques avec les flibustiers anti-Eto’o sévissant sur la toile m’ont permis de dresser ce répertoire de réquisitoires — lisez sans...

Diaf Point avec Lova Nyemb Basson au sujet du viol et de l’ affaire Bopda: « même les prostituées ont droit au respect pendant l’acte...

Ecrivaine, Coach de vie, Professeure de langue et nous pouvons sans excès ajouter, qu’ elle est une survivante d’abus sexuels. Lova Nyemb...

Recent Comments

Comments

0 comments