Accueil / Politique / Guinée équatoriale : le PDGE, le parti du président Teodoro Obiang remporte les élections
Le parti du président Obiang, photographié ici lors de l'élection présidentielle de 2016, a largement remporté les élections municipales, législatives et sénatoriales du 12 novembre 2017.
© STR / AFP
Le parti du président Obiang, photographié ici lors de l'élection présidentielle de 2016, a largement remporté les élections municipales, législatives et sénatoriales du 12 novembre 2017. © STR / AFP

Guinée équatoriale : le PDGE, le parti du président Teodoro Obiang remporte les élections

En Guinée équatoriale, le PDGE, le parti du président Teodoro Obiang, confirme son assise lors des élections législatives, municipales et sénatoriales du 12 novembre. Les résultats officiels ont été rendus publics vendredi 17 novembre au soir par la Commission électorale.

D’après la Commission électorale, le PDGE, parti au pouvoir depuis près de 40 ans, a remporté les élections haut la main.

Allié à 14 formations politiques, ce parti obtient 75 sièges de sénateurs. Il rafle également toutes les mairies du pays. A la chambre des députés, le PDGE remporte 99 des 100 sièges.

Le dernier siège revient au parti Citoyens pour l’innovation. Une formation, dirigée par Gabriel Nse Obiang, rentré récemment d’Espagne et que l’opposition soupçonne d’être proche du président.

Ces résultats ne sont pas une surprise. Le PDGE était déjà donné favori de ces élections.

De son côté, l’opposition dénonce une « ambiance floue » et un scrutin entaché de fraudes. « Le secret du vote des citoyens n’a même pas été respecté », explique Wesceslao Mansogo Alo, membre de la Convergence pour la démocratie sociale (CPDS). Ce parti perd un député, un sénateur et 4 conseillers municipaux. « L’opposition est désormais hors-jeu, elle a de moins en moins de représentants », regrette ce responsable politique.

Comments

comments

test pub

Vérifiez également

Le président d’Afrique du Sud Jacob Zuma à Johannesbourg le 15 décembre. Crédits : WIKUS DE WET / AFP

Afrique du Sud : l’ANC, le parti de Mandela, a son nouveau chef, malgré les divisons

Le parti au pouvoir en Afrique du Sud, le Congrès national africain (ANC), se réunit ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Please copy the string khFXXf to the field below: