Accueil / Monde / Etats-Unis : victoire judiciaire de Donald Trump sur son décret migratoire
© Win McNamee, Getty Images North America/AFP Donald Trump à la Maison Blanche mardi 10 octobre 2017.
© Win McNamee, Getty Images North America/AFP Donald Trump à la Maison Blanche mardi 10 octobre 2017.

Etats-Unis : victoire judiciaire de Donald Trump sur son décret migratoire

La Cour suprême américaine a annulé mardi un arrêt d’une cour d’appel qui avait bloqué une version désormais expirée du décret migratoire du président américain. La nouvelle version du décret a entre-temps été attaquée en justice.

La Cour suprême des États-Unis a annulé mardi 10 octobre un arrêt d’une cour d’appel qui avait bloqué une version aujourd’hui expirée du décret anti-immigration de Donald Trump.

La haute cour offre ainsi une victoire surtout symbolique au milliardaire républicain, étant donné que les enjeux sont désormais dépassés autour de cette deuxième mouture du décret, qui interdisait pendant 90 jours l’entrée aux États-Unis aux voyageurs de six pays à majorité musulmane.

Ce décret pris le 6 mars avait été attaqué en justice dans l’État du Maryland et à Hawaï, et à chaque fois été suspendu. Les cours d’appel respectivement compétentes, à Richmond (Virginie) et San Francisco (Californie) avaient confirmé la décision de suspension en mai et juin.

Nouveau décret

La Cour suprême n’a cassé mardi que la décision d’appel concernant le jugement du Maryland, la suspension décidée à Hawaï restant valide mais ses jours semblant être comptés.

La Maison Blanche a depuis adopté fin septembre un nouveau décret qui interdit de façon permanente le franchissement des frontières américaines aux ressortissants de sept pays, en se justifiant par la sécurité nationale.

Cette dernière version a elle-même été attaquée en justice par l’Union américaine pour les libertés civiles (ACLU), à la pointe de ce combat depuis le début, en partenariat avec d’autres associations.

Avec AFP

 

Comments

comments

test pub

Vérifiez également

© Fournis par AFP
Le leader séparatiste catalan Carles Puigdemont, le 15 octobre 2017

Catalogne : plus de 691 entreprises ont déjà délocalisé leur siège social

En seulement deux semaines, pas moins de 691 entreprises ont transféré leur siège social hors ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Please copy the string K0W4rU to the field below: