8.2 C
New York
jeudi, mai 30, 2024
Home Politique Cameroun - BAD : quel sens donner cette coopération

Cameroun – BAD : quel sens donner cette coopération

Les échanges avec l’institution financière internationale étaient au centre de l’audience accordée hier par le chef de l’Etat à Akinwumi Adesina.

C’est un accueil digne des hôtes de marque que le Palais de l’Unité a réservé hier au Dr Akinwumi Adesina, président du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD). Jets d’eau, tapis rouge avec un piquet d’une dizaine d’éléments du Groupement d’honneur de la Garde présidentielle sabres au clair, souhaits de bienvenue à l’entrée de l’édifice par le directeur du Cabinet civil, Martin Belinga Eboutou. Puis au final, une élévation, par le président de la République, qui le recevait au troisième jour de sa visite officielle au Cameroun, à la dignité de Grand officier de l’Ordre national de la valeur et la remise d’un cadeau à la symbolique très forte : un cavalier à cheval. Autant d’attentions qui n’ont pas laissé insensible le président de la BAD. « Je suis très ému et je suis très encouragé par ce que le président m’a dit en me donnant ce cadeau : « Vous êtes un homme qui fait les choses très vite pour l’Afrique. Continuez à la tête de la BAD à œuvrer pour l’accélération de la croissance du continent » » a déclaré l’hôte du Cameroun. Entre les deux personnalités hier au Palais de l’Unité, il aura effectivement beaucoup été question de la croissance économique au Cameroun et sur le continent. Le Dr Adesina a souligné le rôle majeur qui est celui du pays qui l’accueille : « Le Cameroun est un pays très important pour la BAD. Nous avons commencé à travailler avec lui en tant que partenaire depuis 1972 » a-t-il relevé.

Ainsi donc, depuis 45 ans, les investissements de la banque au Cameroun sont de l’ordre de 2,5 milliards de dollars, soit environ 1 100 milliards de F a souligné le président du Groupe de la BAD, qui a par ailleurs indiqué avoir discuté avec le chef de l’État des projets que cette institution finance dans notre pays. Soit 22 au total. « Je lui ai exprimé ma satisfaction pour son leadership en Afrique, je ne l’ai pas seulement fait aujourd’hui, mais depuis longtemps ». Le président du Groupe de la BAD n’a par ailleurs pas manqué de dire à son hôte sa satisfaction pour le rôle « très important qu’il a joué dans la stabilité macroéconomique de la CEMAC avec la réunion qu’il a organisée en décembre dernier ».  Sur ce point, le Dr Adesina s’est félicité du niveau de croissance de l’économie camerounaise. « Les temps sont durs, mais il ne faut pas oublier que le Cameroun a un taux de croissance de 4,7%. J’ai l’habitude de dire que si vous nagez et vous avez la tête hors de l’eau, c’est très bien dans une période difficile », s’est-il félicité. Il a relevé que le secteur énergétique, dans lequel l’institution qu’il dirige intervient au Cameroun à travers le projet Lom Pangar et le financement annoncé de la BAD à hauteur de 150 millions de dollars, soit plus de 75 milliards de F, pour le projet Nachtigal et les potentialités du secteur agricole devraient constituer les leviers de l’économie camerounaise. Autre point de satisfaction du Dr Adesina, le leadership du président Paul Biya en matière de stabilisation sécuritaire qui permet de faire face à la nébuleuse Boko Haram et œuvre pour un retour à la stabilité en République centrafricaine. Le ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire, Louis Paul Motaze, par ailleurs gouverneur pour le Cameroun auprès de cette institution, assistait à l’entretien »>

Les échanges avec l’institution financière internationale étaient au centre de l’audience accordée hier par le chef de l’Etat à Akinwumi Adesina.

C’est un accueil digne des hôtes de marque que le Palais de l’Unité a réservé hier au Dr Akinwumi Adesina, président du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD). Jets d’eau, tapis rouge avec un piquet d’une dizaine d’éléments du Groupement d’honneur de la Garde présidentielle sabres au clair, souhaits de bienvenue à l’entrée de l’édifice par le directeur du Cabinet civil, Martin Belinga Eboutou. Puis au final, une élévation, par le président de la République, qui le recevait au troisième jour de sa visite officielle au Cameroun, à la dignité de Grand officier de l’Ordre national de la valeur et la remise d’un cadeau à la symbolique très forte : un cavalier à cheval. Autant d’attentions qui n’ont pas laissé insensible le président de la BAD. « Je suis très ému et je suis très encouragé par ce que le président m’a dit en me donnant ce cadeau : « Vous êtes un homme qui fait les choses très vite pour l’Afrique. Continuez à la tête de la BAD à œuvrer pour l’accélération de la croissance du continent » » a déclaré l’hôte du Cameroun. Entre les deux personnalités hier au Palais de l’Unité, il aura effectivement beaucoup été question de la croissance économique au Cameroun et sur le continent. Le Dr Adesina a souligné le rôle majeur qui est celui du pays qui l’accueille : « Le Cameroun est un pays très important pour la BAD. Nous avons commencé à travailler avec lui en tant que partenaire depuis 1972 » a-t-il relevé.

Ainsi donc, depuis 45 ans, les investissements de la banque au Cameroun sont de l’ordre de 2,5 milliards de dollars, soit environ 1 100 milliards de F a souligné le président du Groupe de la BAD, qui a par ailleurs indiqué avoir discuté avec le chef de l’État des projets que cette institution finance dans notre pays. Soit 22 au total. « Je lui ai exprimé ma satisfaction pour son leadership en Afrique, je ne l’ai pas seulement fait aujourd’hui, mais depuis longtemps ». Le président du Groupe de la BAD n’a par ailleurs pas manqué de dire à son hôte sa satisfaction pour le rôle « très important qu’il a joué dans la stabilité macroéconomique de la CEMAC avec la réunion qu’il a organisée en décembre dernier ».  Sur ce point, le Dr Adesina s’est félicité du niveau de croissance de l’économie camerounaise. « Les temps sont durs, mais il ne faut pas oublier que le Cameroun a un taux de croissance de 4,7%. J’ai l’habitude de dire que si vous nagez et vous avez la tête hors de l’eau, c’est très bien dans une période difficile », s’est-il félicité. Il a relevé que le secteur énergétique, dans lequel l’institution qu’il dirige intervient au Cameroun à travers le projet Lom Pangar et le financement annoncé de la BAD à hauteur de 150 millions de dollars, soit plus de 75 milliards de F, pour le projet Nachtigal et les potentialités du secteur agricole devraient constituer les leviers de l’économie camerounaise. Autre point de satisfaction du Dr Adesina, le leadership du président Paul Biya en matière de stabilisation sécuritaire qui permet de faire face à la nébuleuse Boko Haram et œuvre pour un retour à la stabilité en République centrafricaine. Le ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire, Louis Paul Motaze, par ailleurs gouverneur pour le Cameroun auprès de cette institution, assistait à l’entretien.

Jean Francis BELIBI |

Comments

0 comments

Most Popular

Cameroun/Drame à Nkozoa : Une Femme Tue l’Enfant de sa Voisine pour du Bois

ce 22 avril 2024 Un fait divers tragique s'est produit au quartier Nkozoa à Yaoundé, où une femme a commis l'irréparable...

Cameroun/Assassinat de Sylvie Louisette Ngo Yebel: Son Propre Fils Serait l’Auteur du Crime

Les premiers indices dans l'affaire du meurtre de la journaliste Sylvie Louisette Ngo Yebel pointent vers une conclusion des plus troublantes car...

Cameroun/Drame : Une journaliste assassinée à Yaoundé

le corps sectionné Le troisième arrondissement de Yaoundé, plus précisément le quartier Nsam, a été le théâtre d'une...

Cameroun: accusé de harcèlement par sa cheffe de Cabinet, Judith Espérance Nkouete Messah, Mouangue Kobila la licencie.

Source: Jeune Afrique Alors que le président de la Commission des droits humains du Cameroun est accusé de harcèlement...

Recent Comments

Comments

0 comments