Accueil / Culture / Génocide au Rwanda : le mémorial de la Shoah à Paris publie les témoignages des rescapés
«Cahiers de mémoire», Kigali, 2014.
© Classiques Garnier
«Cahiers de mémoire», Kigali, 2014. © Classiques Garnier

Génocide au Rwanda : le mémorial de la Shoah à Paris publie les témoignages des rescapés

Les Cahiers de mémoire, Kigali, 2014 ont été présentés officiellement ce dimanche 4 juin 2017, au mémorial de la Shoah à Paris. Cet ouvrage, paru fin mars 2017, regroupe des témoignages de rescapés du génocide rwandais. Des rescapés qui ont écrit eux-mêmes leur histoire au cours d’ateliers d’écriture collectifs qui ont eu lieu à Kigali, en 2014.

Pendant près d’un an, à Kigali, quinze rescapés du génocide ont travaillé ensemble à écrire leurs mémoires, leur vie avant, pendant et après le génocide. Des séances d’écriture et de lecture à haute voix, entrecoupées d’échanges entre les participants.

Florence Prud’Homme est à l’origine de l’initiative. Elle a attendu avant de la proposer : « En général, c’est impossible à faire dans un délai très court après un génocide. Mais vingt ans, je me suis dit que peut-être qu’on pouvait créer un atelier mémoire. Et effectivement, cela a recueilli l’accord des rescapés ».

Une thérapie

Annonciatia Mukamujéma a été séduite par l’idée. Ecrire son Cahier de mémoires a tout d’abord été une thérapie, avant de devenir bien plus encore : « En écrivant, je ne pensais pas que ce serait un cahier de l’histoire, mais, je pense, peut-être, on peut s’en servir. S’il y a quelqu’un, un Rwandais, qui veut écrire l’histoire du Rwanda, il peut s’en servir ».

L’ouvrage les Cahiers de mémoire, Kigali, 2014 est disponible à la librairie du mémorial de la Shoah à Paris. Vous pouvez aussi le commander auprès de votre libraire en France, où vous adressez à la maison d’édition Classiques Garnier.

Comments

comments

test pub

Vérifiez également

CIV-lepointsur.com (Abidjan, le 4-6-2017) A l’issue d’une compétition qui enregistrait 26 candidates, le samedi 3 juin 2017, Maguy Mandjalia Gbané, la représentante de la région du Zanzan lors du concours national de beauté a été élue avec 14,50% du vote, Miss Côte d’Ivoire 2017.

Agée de 21 ans, la candidate au brassard N°13 qui succède à Memel Esther est  haute de 1,85 mètre et est étudiante 2e année de Gestion commerciale. Pendant une année durant, elle aura la lourde charge de représenter la Côte d’Ivoire sur toutes les scènes de beauté.

La nouvelle reine de la beauté ivoirienne est accompagnée par Miss Darlene Kassem (13,43%), Miss Konaté Akissi Ericka (12,83%), Miss Sanogo Elena (12,11%) et Miss Carole Koffi (11,96%), respectivement 1ère, 2ème, 3ème et 4ème Dauphine.
Ephraïm Aboubacar

Côte d’Ivoire : Maguy Mandjalia Gbané remporte l’élection Miss Côte d’Ivoire 2017

A l’issue d’une compétition qui enregistrait 26 candidates, le samedi 3 juin 2017, Maguy Mandjalia ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Please copy the string 1iy7ue to the field below: