Accueil / Faits Divers / Fusillade sauvage de femmes et bébés au Cameroun: communiqué de Issa Tchiroma
Drame_Cameroun100718600

Fusillade sauvage de femmes et bébés au Cameroun: communiqué de Issa Tchiroma

Un communiqué a été publié par le Ministre de la communication Issa Tchiroma, ce vendredi soir, sur CRTV. CI-dessous sont contenu intégral :

« Le ministre de la communication informe l’opinion publique de ce qu’à la suite de la publication d’une vidéo Fusillade sauvage de femmes et bébés, une scène des exactions inacceptables perpétrées par des hommes armés contre des femmes et des enfants, le CHEF DE L’ETAT a ordonné l’ouverture d’une enquête pour élucider cette affaire et en établir les responsabilités éventuelles.

Ladite enquête a conduit à l’arrestation des personnels militaires suivants :

Lieutenant de vaisseau FOBASSOU Etienne ;
Sergent BITYALA Cyriaque Hilaire
Caporal GODWE MANA Didier Jeannot
Caporal Tsanga
Soldat de 2e classe DONOSSOU Barnabas
Soldat de 2e classe MANASSE Jacobai Jonathan
Soldat de 1e classe NTIECHE FEWOU Ghisiain

Les intéressés ont été mis à la disposition de la justice et feront l’objet d’un procès équitable. Il est bien entendu qu’ils bénéficient jusqu’alors de la présomption d’innocence.

Le ministre de la communication retire la détermination du CHEF DE L’ETAT à veiller à ce que les exactions qui peuvent être perpétrées par quelques soldats égarés, fassent systématiquement l’objet d’enquête et aboutissent le cas échéant à des sanctions appropriées.

Il renouvelle aux forces de Défense et de Sécurité la confiance, le soutien et l’appréciation du CHEF DE L’ETAT et de la nation tout entière pour la bravoure, le professionnalisme et la détermination avec lesquelles elles luttent contre les terroristes et autres groupes criminels, afin de défendre l’intégrité territoriale, la paix et la stabilité de notre pays ainsi que la sécurité des citoyens et de leurs biens. »

La version originale
COmmuniquéTchiroma

Comments

comments

test pub

Vérifiez également

L'excellence en sciences

Cameroun: la fellation enseignée en classe de 5e

Par Alex Gustave Azebaze Ce que beaucoup redoutaient tant relativement à « l’éducation sexuelle » aux enfants ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Please copy the string hiAzgf to the field below: