Accueil / Politique / Appel à la candidature de Paul Biya : discours du Sultan Ibrahim Mbombo Njoya à Bafoussam
300_MbomboNjoyaBiya

Appel à la candidature de Paul Biya : discours du Sultan Ibrahim Mbombo Njoya à Bafoussam

Nous, responsables politiques du RDPC de la région de l’Ouest, estimons donc, qu’il n’est pas nécessaire d’attendre trois ans pour engager des mesures politiques appropriées, car au rythme où évoluent les choses dans le monde, nous ne sommes pas à l’abri des surprises désagréables.Il devient donc chers camarades, très urgent et impératif, d’envisager la convocation d’un Congrès Extraordinaire de notre Parti, en vue de débattre de la situation préoccupante qui se pointe à l’horizon, pouvant menacer sérieusement la paix qui nous est très chère, et qui a été acquise de haute lutte.Au moment où nous sommes entrain d’essayer d’écrire une nouvelle page de l’histoire de notre pays, sachez, Excellence, que les clés du bonheur et du malheur de notre pays se trouvent encore aujourd’hui entre vos mains. Que Dieu ToutPuissant puisse vous guider comme toujours, dans le choix de la bonne clé.

Nous reproduisons ci-dessous le discours de S.M. Ibrahim Mbombo Njoya à l’occasion du meeting d’appel à La Candidature de S.E Paul Biya, des militants, militantes et forces vives de la région de L’Ouest, meeting tenu à Bafoussam le 20 février 2016

EXCELLENCE MONSIEUR LE PRÉSIDENT DU SENAT ;
– Monsieur le Vice-Premier Ministre,
– Secrétaire Général du Comité Central du RDPC,
– Madame et Messieurs les Membres du Gouvernement ;
– Monsieur le Gouverneur de la Région de l’Ouest ;
– Messieurs les membres du bureau Politique et du Comité Central du RDPC
– Monsieur le Préfet de la MIFI ;
– Chers collègues Sénateurs ;
– Honorables Députés à l’Assemblée Nationale ;
– Monsieur le Délégué du Gouvernement auprès de la Communauté Urbaine de Bafoussam ;
– Leurs Majestés les Chefs traditionnels ;
– Distingués membres de la Coordination Permanente du Comité Central du RDPC pour l’Ouest ; – Chers Camarades militantes et militants des Sections, Sous-Sections, Comités de base et Cellules RDPC, OFRDPC et OJRDPC de la Mifi , du Ndé, de la Menoua, du Bamboutos, du Haut-Nkam, du Khoung-Ki, des Hauts plateaux et du Noun,

EXCELLENCES, MESDAMES ET MESSIEURS,

En cette circonstance exceptionnelle, où le pouls de la Région de l’Ouest toute entière bat si harmonieusement dans notre belle capitale régionale Bafoussam, c’est bien un réel privilège qui m’échoit de prendre la parole, pour la première fois, en ma qualité de Chef de Délégation Permanente régionale du Comité central pour l’Ouest, pour vous souhaiter à mon tour, une chaleureuse bienvenue à cette place de fête de Bafoussam.

Avant toute chose, permettez-moi de saisir l’opportunité qui m’est offerte pour exprimer au Président National de notre Grand Parti, le Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais, ma très profonde gratitude pour cette marque de confiance qu’il a bien voulu placer en ma modeste personne, ainsi qu’à mon équipe, pour animer les activités du Parti dans notre belle Région. Qu’il me soit aussi permis de remercier sincèrement.

Son Excellence
Monsieur NIAT NJIFENJI 

Marcel, Président du Sénat, pour cette importante initiative de nous rassembler en ce jour mémorable de la vie politique de notre Parti et de notre Pays. Monsieur le Président du Sénat et néanmoins cher camarade, je ne voudrais pas ici blesser votre modestie, en déclarant haut et fort que la grande réussite de cette rencontre n’est pas le fait du hasard, c’est bel et bien votre œuvre. Monsieur le Vice-Premier Ministre Jean NKUETE, Secrétaire Général du Comité Central de notre grand Parti le RDPC, je ne saurais passer sous silence votre présence parmi nous aujourd’hui, en tant qu’une grande élite de la Région de l’Ouest ; Je puis vous dire que votre pré- sence, non seulement nous honore, mais rehausse l’éclat de cette céré- monie, et nous rassure par vos conseils toujours pertinents, que nous pouvons toujours compter sur vous pour nous faire aller de l’avant.

EXCELLENCE, MESDAMES ET MESSIEURS,

Il nous souvient encore que, le samedi 18 Février 2012, nous nous réunissions ici même à Bafoussam, autour d’un meeting de remerciement aux populations de l’Ouest, après leur plébiscite massif du candidat Paul Biya aux élections pré- sidentielles du 09 Octobre 2011, au terme d’un scrutin que nous avons à juste titre qualifié d’historique et éloquent, oui ! 66,22%.

Par cette adhésion massive au projet de société du Président de la Ré- publique, placé à l’époque sous le signe de  » Grandes réalisations « , nous démontrions ainsi de manière irréversible que le Président de la République devait continuer à compter avec nous. Depuis lors, notre ferveur militante et notre attachement à sa personne et aux idéaux qu’il incarne si heureusement à la tête de notre pays n’ont pas failli. Au contraire, nous sommes restés constants dans notre engagement déférent, et cela, une fois de plus, s’est illustré à travers le plébiscite massif des listes du RDPC lors des élections législatives et municipales du 30 septembre 2013.

En effet, si le nombre de députés est resté inchangé à savoir 20/25, on a par contre noté une augmentation de 18% des conseillers municipaux dans la Région de l’ouest, passant de 844 en 2007, à 978 en 2013. Ce sursaut de l’Ouest traduit dans les faits, la volonté et la détermination de notre Région à soutenir Son Excellence Paul BIYA, dans l’engagement qu’il a pris ensemble avec le peuple camerounais, de conduire le Cameroun vers la démocratie et la prospérité.

CHERS CAMARADES, 

N’oublions jamais qu’en démocratie, la vocation majeure et essentielle que vise tout Parti politique est, et demeure, la conquête et la conservation du pouvoir, sinon sa présence sur la scène politique nationale est sans objet. Qu’on ne vous trompe donc pas.

D’ailleurs, vous pouvez vous-même constater cette pratique aussi bien dans les jeunes que dans les plus vieilles dé- mocraties. C’est pourquoi dans cette lutte pour la conquête du pouvoir, nous comprenons parfaitement le comportement parfois belliqueux de nos adversaires politiques que nous respectons d’ailleurs, car, c’est à travers cette lutte permanente, que nous donnons un sens à notre démocratie. Ce qu’il faut retenir, c’est qu’ils ne nous feront jamais de cadeaux demain, et nous non plus. Il ne faut donc pas confondre la longévité d’une personne au pouvoir à la conservation du pouvoir par un parti politique.

C’est pourquoi, même dans le cas de limitation des mandats, le Président sortant se bat toujours pour que son Parti, après lui, conserve toujours le pouvoir. L’actualité de l’heure, dans l’une des plus vieilles démocraties, en est une parfaite illustration. Par ailleurs, un Parti démocratique, dans sa vie quotidienne, ainsi que dans ses projections, doit toujours tenir compte de l’environnement local, régional et mondial. Notre Parti le RDPC, a acquis les bases solides d’une véritable formation politique démocratique, sérieuse et suffisamment avertie, grâce à l’implication personnelle et constante de son Président National,

Son Excellence Paul BIYA. Je peux l’affirmer avec force, pour avoir fait partie des membres fondateurs de ce Parti en 1985 à Bamenda. C’est ainsi que le RDPC a toujours su et pu trouver des solutions idoines face aux nécessités politiques du moment. Pour mémoire, nous nous souvenons qu’au début des années 1990, le RDPC a quitté ses beaux habits de parti unique, pour se vêtir de celui du multipartisme sans grande gène, preuve de ses grandes capacités d’adaptation devant toutes les situations politiques qu’il juge cohérentes et en accord avec les objectifs du parti.

CHERS CAMARADES,

Ce n’est plus un secret pour personne. L’environnement actuel est marqué au plan économique, par la chute vertigineuse des prix du pé- trole et de certaines ressources minières solides. A cette situation, comme un malheur ne vient jamais seul, s’ajoutent les problèmes sécuritaires dans nos frontières septentrionales et orientales. Cette situation est de nature à hypothé- quer l’atteinte des objectifs nobles et pertinents de la grande vision du Président Paul BIYA, de faire de notre pays, un pays émergent à l’horizon 2035, à travers les grands projets conçus et progressivement mis en œuvre sous sa conduite bien éclairée. C’est pourquoi le RDPC, Parti politique responsable, face à cette situation exceptionnelle, se doit de prendre des mesures exceptionnelles afin d’éviter demain le pire.

Nous, responsables politiques du RDPC de la région de l’Ouest, estimons donc, qu’il n’est pas nécessaire d’attendre trois ans pour engager des mesures politiques appropriées, car au rythme où évoluent les choses dans le monde, nous ne sommes pas à l’abri des surprises désagréables.

Il devient donc chers camarades, très urgent et impératif, d’envisager la convocation d’un Congrès Extraordinaire de notre Parti, en vue de débattre de la situation préoccupante qui se pointe à l’horizon, pouvant menacer sérieusement la paix qui nous est très chère, et qui a été acquise de haute lutte.

Ce congrès extraordinaire n’aura qu’un seul point à l’ordre du jour, à savoir, trouver des solutions pertinentes et durables aux problèmes de l’heure. Nous pourrions donc à l’issue de ces débats, permettre à notre Président National de répondre valablement à l’appel lancé ce jour par les militants et sympathisants de notre parti. Les résolutions pertinentes qui sortiront de ces débats nous permettront de ré- soudre avec lucidité, un certain nombre de problèmes que les camerounais attendent de nous.

Nous pourrions par exemple en ce qui nous concerne, saisir l’occasion pour envisager la tenue de notre Congrès Ordinaire, prévu statutairement cette année, afin de permettre à notre grand parti, non seulement de faire son toilettage de jouvence que nous appelons de tous nos vœux, mais aussi de s’arrimer aux nouvelles résolutions issues de notre Congrès extraordinaire, et éventuellement, de certaines dispositions législatives que les deux chambres pourraient être amenées à prendre, dans le sens le cette situation qui préoccupe tant tout un chacun. Nous sommes convaincus Monsieur le Président National, que votre réponse à cet appel, viendra combler ce vœu ardent des militants de la Région de l’Ouest et d’ailleurs. Nous vous y encourageons et vous pouvez compter sur notre indéfectible soutien.

CHER CAMARADE PRÉSIDENT NATIONAL,

Au moment où nous sommes entrain d’essayer d’écrire une nouvelle page de l’histoire de notre pays, sachez, Excellence, que les clés du bonheur et du malheur de notre pays se trouvent encore aujourd’hui entre vos mains. Que Dieu ToutPuissant puisse vous guider comme toujours, dans le choix de la bonne clé.

Vive le RDPC et son illustre Président National, Son Excellence Paul BIYA,
Vive la Région de l’Ouest,
Vive le Cameroun,
Je vous remercie.

Foumban 20 Février 2016
SENATEUR, SULTAN IBRAHIM MBOMBO NJOYA COORDONNATEUR DE LA DELEGATION PERMANENTE DU COMITE CENTRAL DU RDPC POUR LA REGION DE L’OUEST

Comments

comments

test pub

Vérifiez également

Élection présidentielle au Liberia

Présidentielle au Liberia : le deuxième tour est programmé pour le 26 décembre

La «National Electoral Commission» (NEC), chargée de la supervision des élections, a fixé la date ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Please copy the string j4vdV4 to the field below: