8.2 C
New York
mercredi, février 28, 2024
Home A La Une Cameroun et facilités élargies de crédit du FMI: l'analyse de Pierre-Giscard Eteki,...

Cameroun et facilités élargies de crédit du FMI: l’analyse de Pierre-Giscard Eteki, invité de Diaf-Débat.

A quoi riment ces rapports du FMI au regard du panier de la ménagère toujours vide?

Alors que le panier de la ménagère camerounaise demeure vide, le FMI, un des partenaires financiers du Cameroun, donne à penser qu’il n y a rien d’alarmant sur la gestion du Pays.
Son conseil d’administration a, de ce fait, validé pour le Cameroun, début mars dernier , le décaissement de 46 milliards de FCFA, après la 3e revue de l’accord de facilité de crédit et les mécanismes élargies de crédit .

Quelle lecture, mieux, quelle est la perception du citoyen camerounais averti, de ces conclusions et autres constatations des relations FMI Cameroun?
Nous vous proposons d’écouter dans son intégralité, l’analyse de Pierre-Giscard Eteki, qui était l’un des invités de Diaf debat de ce dimanche 26 mars 2023.


Comments

0 comments

Most Popular

Sénégal: des violents affrontements entre la police et l’opposition

Source: africanews La tension était à son comble ce vendredi à Dakar, la capitale du Sénégal. De violents affrontements...

CEDEAO: les dirigeants prient le Mali, Le Burkina Faso et le Niger de ne pas quitter le bloc

Source: africanews Les dirigeants ouest-africains exhortent leurs homologues du Mali, du Niger et du Burkina Faso à reconsidérer leur...

DÉFERLANTES HAINEUSES ANTI-SAMUEL ETO’O AU KAMERUN: le RAS-LE-BOL de Jean Marc SOBOTH

D’innombrables échanges téléphoniques avec les flibustiers anti-Eto’o sévissant sur la toile m’ont permis de dresser ce répertoire de réquisitoires — lisez sans...

Diaf Point avec Lova Nyemb Basson au sujet du viol et de l’ affaire Bopda: « même les prostituées ont droit au respect pendant l’acte...

Ecrivaine, Coach de vie, Professeure de langue et nous pouvons sans excès ajouter, qu’ elle est une survivante d’abus sexuels. Lova Nyemb...

Recent Comments

Comments

0 comments