8.2 C
New York
mardi, septembre 27, 2022
Home Sports Barrages coupe du Monde 2022 zone Afrique: retour sur les violences d’après...

Barrages coupe du Monde 2022 zone Afrique: retour sur les violences d’après match de l’élimination du Nigeria

Les supporters nigérians se sont révoltés après la défaite contre le Ghana lors des qualifications pour la Coupe du monde.
Le Ghana a tenu le Nigéria en échec 1-1 dans la capitale nigériane mardi, remportant la qualification grâce aux buts inscrits à l’extérieur et devenant ainsi le premier pays africain à obtenir un billet pour la Coupe du monde 2022 au Qatar.

La plupart des spectateurs d’Abuja s’attendaient à ce que le Nigeria se qualifie pour la Coupe du monde après le match aller des éliminatoires qui s’est terminé par un 0-0 au Ghana vendredi.
Mais une erreur du gardien Francis Uzoho a permis à Thomas Partey d’ouvrir le score pour le Ghana au début du match retour. William Troost-Ekong a égalisé sur penalty, mais le Nigeria a manqué plusieurs occasions nettes de remporter le match au Moshood Abiola Stadium.

Des signes de troubles avaient été observés avant le match : une heure à peine avant le coup d’envoi, des milliers de supporters sans billet s’étaient massés devant le stade de 60 000 places.

Une bousculade s’est produite à l’une des entrées après que des policiers ont commencé à refouler des supporters. Un journaliste qui a tenté d’immortaliser la scène aurait été attaqué par la police. De nombreux supporters munis de billets exécutifs et VIP qui coûtent 25 000 nairas (60 dollars) ont été enfermés à l’extérieur et n’ont pas pu entrer dans le stade avant le coup d’envoi. Certains officiels munis de billets pour les loges de l’État ont été choqués lorsque la police de l’État les a empêchés d’entrer dans le stade.
À l’écart de l’entrée VIP, des bagarres ont éclaté dans les gradins surpeuplés. Selon certains rapports, 75 000 supporters auraient réussi à entrer dans le stade. Les journalistes locaux se sont retrouvés face à face avec des supporters qui ont envahi la section des médias.

Au coup de sifflet final, les supporters ont réagi au résultat en jetant des objets à la fois sur le petit groupe de supporters visiteurs et sur les joueurs ghanéens, et ont envahi le terrain – où les deux groupes de joueurs ont dû se frayer un chemin vers le tunnel alors que les supporters les chargeaient.
Les supporters ont également fracassé les portes menant à la tribune présidentielle et renversé deux abris de touche. La police a frappé les envahisseurs de terrain avec ses matraques et a tiré des gaz lacrymogènes sur le terrain pour les disperser. Des voitures garées à l’extérieur du stade ont été vandalisées et des biens volés, tandis que les vitres, les rétroviseurs et les phares de certains véhicules garés près des portes de sortie ont été brisés. Des attaques à l’extérieur du stade ont été rapportées par les médias locaux, certains supporters s’étant fait voler leur téléphone portable. Les portes du stade ont été brisées et les vitres de l’entrée VIP ont été cassées par des supporters en colère. Ils ont également jeté de lourdes pierres sur le bus de l’équipe, blessant légèrement certains joueurs.
Le Nigeria pourrait faire l’objet de sanctions de la part de la Fédération internationale de football association (FIFA), l’instance dirigeante du football mondial, après ce dernier incident survenu au même endroit.

La mort sur le terrain

Pendant ce temps, un agent des équipes anti-dopage en service lors du match est décédé d’un arrêt cardiaque présumé après la fin du match, contrairement aux rumeurs sur les réseaux sociaux selon lesquelles il aurait été battu à mort par des supporters en colère.
Les tentatives de réanimation de Joseph Kabungo ont échoué, et le fonctionnaire zambien a été déclaré mort après son arrivée dans un hôpital d’Abuja, selon la Fédération nigériane de football (NFF).
Selon un communiqué de la NFF, Kabungo a été retrouvé « à bout de souffle près du vestiaire de l’équipe ghanéenne » alors qu’il allait chercher un joueur ghanéen pour un contrôle antidopage.

Comments

0 comments

Most Popular

ONU-MALI : LE DISCOURS MEMORABLE DU COLONEL ABDOULAYE MAÏGA QUI RENTRE DANS L’HISOIRE DE LA RUPTURE FRANCE-AFRIQUE

La France, l'ONU, Alassane Ouattara, Mohamed Bazoum, la CEDEAO principales cibles du Premier ministre malien en prennent pour leur grade, dans ce...

Le Président Emmanuel Macron à l’ONU le 20 septembre 2022 : Une amnésie scandaleuse à l’endroit  de l’Afrique  dite francophone.

Très intrépide, hélas ayant une énorme difficulté à cacher sa nervosité, le président français Emmanuel Macron en s’exprimant...

UN COMMISSAIRE DIVIDSIONNAIRE A LA TETE DES HORS LA LOI

LE MEDIATEUR UNIVERSEL Président de la Commission A Monsieur...

Affaire Daniel Tjan vs son Ex copine : ces manquements graves des officiers de gendarmerie

Trafic d’influence, enlèvement, mise en danger de la vie d’autrui, abus de pouvoir, dénonciation calomnieuse. C’est le moins...

Recent Comments

Comments

0 comments