Accueil / Eco & Business / CAN 2019 au Cameroun : les pièces préfabriquées italiennes déjà parvenues au stade d’Olembe
Pièces préfabriquées du stade Olembe arrivées au port de Douala
Pièces préfabriquées du stade Olembe arrivées au port de Douala

CAN 2019 au Cameroun : les pièces préfabriquées italiennes déjà parvenues au stade d’Olembe

Le Cameroun a réceptionné 231 containers de pièces préfabriquées du stade omnisport d’Olembe de Yaoundé, livrés par l’Italien Piccini. Encore appelée stade Paul Biya, cette infrastructure sportive est programmée dans le cadre de la Coupe d’Afrique des nations de football qu’organise le Cameroun l’année prochaine et devrait abriter 60.000 places.

Tant bien que mal, les préparatifs pour la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2019 au Cameroun se poursuivent. En début de cette semaine, le groupe italien Piccini a livré au port de Douala, plus de 231 containers de pièces préfabriquées du stade omnisports d’Olembé. Ces containers qui totalisent 6.500 tonnes, se composent dans le détail, de 91 containers de poutres, de 78 containers de poteaux et de 62 de dalles, constituent le premier lot d’un ensemble de matériaux attendus pour le montage du stade Paul Biya à Olembe.

« C’est du matériel en béton armé constitué de fer, ciment gravier et autres. Il est fait dans les usines au millimètre près. En termes de qualité, sécurité et durabilité, on ne peut pas trouver mieux », a confié sans surprise le chargé de mission de Piccini, Gabriel Ngaha. Selon les prévisions, cette infrastructure sportive devrait être livrée au mois de septembre 2018, soit quatre mois avant le début de la CAN 2019.

Il faut dire que depuis la CAN 1972, à l’occasion de laquelle le pays a construit les deux stades de Yaoundé et de Douala, le Cameroun n’a plus jamais entrepris la construction d’un si grand ouvrage sportif. Estimé à plus de 163 milliards de Fcfa, le nouveau complexe devrait pouvoir accueillir 60.000 spectateurs et sera doté de deux stades d’entraînement, d’un lac artificiel, d’un gymnase, d’une piscine olympique, des terrains de tennis, de basketball et de volleyball, ainsi que d’un ensemble hôtelier et des espaces commerciaux.

Un retard de trois mois

Les matériaux livrés en ce début d’année au Cameroun ne constituent qu’une infime partie de ce qui est attendu. Soit un total de 50.000 tonnes d’éléments. Selon le programme établi et communiqué, il faut croire que le groupe italien a accusé du retard dans la livraison et devra s’activer beaucoup plus encore. « La fondation sera achevée d’ici la fin de l’année et là on va faire le montage des structures, qui va commencer au mois d’octobre jusqu’en mars. Après on va procéder à la pose de la toiture et des claudings jusqu’au mois de juillet. Et de ce moment-là, on va faire les finitions et l’installation des éléments mécaniques qui vont durer jusqu’à la fin de l’année. Néanmoins les infrastructures prioritaires seront prêtes avant l’arrivée de la CAF [pour sa dernière mission d’inspection] », avait annoncé l’ambassadrice de l’Italie au Cameroun, Samuela Isopi en juillet 2017.

Tentant de faire taire la polémique créée par ce retard, le directeur du projet Marc Debandt a précisé que les premiers bateaux transportant les préfabriqués devraient accoster au mois de septembre 2017 et chaque bateau devrait transporter 9.000 à 9.500 tonnes d’éléments.

Comments

comments

test pub

Vérifiez également

Djokovich

Wimbledon Homme 2018: Djokovic est de retour après sa victoire sur Nadal

Novak Djokovic bat Rafael Nadal et revient en finale à Wimbledon Le Serbe aura mis ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Please copy the string XD9SoW to the field below: