Accueil / Société & Santé / Cameroun : Carrefour ouvrira bientôt ses portes à Douala
Carrefour
Carrefour

Cameroun : Carrefour ouvrira bientôt ses portes à Douala

L’entreprise annonce que sa présence va générer 350 emplois directs et indirects.

L’ambassadeur de France au Cameroun a annoncé ce 10 octobre 2017, l’ouverture imminente d’un supermarché de l’enseigne Carrefour dans la ville de Douala. Ce sera le premier du groupe français, annoncé au Cameroun depuis le mois d’avril dernier.

«Bientôt l’ouverture du Carrefour Market de Bonamoussadi, à Douala. Attendus, 350 emplois directs et la valorisation des filières agricoles», a annoncé le diplomate français, avec des photos présentant des travaux en cours sur un vaste chantier. Après Douala, Carrefour devrait s’attaquer à la ville de Yaoundé où il est prévu d’investir près de 30 milliards de francs CFA dans la construction d’un centre commercial ultramoderne.

Selon le site Investir au Cameroun, les travaux seront réalisés par la Société de gestion immobilière du Cameroun (Sogimcam) et livrés au premier trimestre 2019. L’entreprise Cfao Retail, associée de l’enseigne Carrefour dans son déploiement en Afrique centrale et de l’Ouest, et le gouvernement camerounais, ont d’ailleurs procédé en avril, à la signature d’un contrat de bail de longue durée, sur une superficie de 3,5 hectares.

Il est à noter que l’arrivée de Carrefour au Cameroun a toujours été fortement critiquée par les acteurs de la société civile, notamment par l’Association citoyenne de défense des intérêts collectifs (Acdic). Dans un rapport publié sur son site internet, l’Acdic a, par exemple, révélé que moins de 2% des produits locaux étaient vendus dans le supermarché Carrefour d’Abidjan.

Si c’était le cas au Cameroun, cette association prévient que cela entraînerait la perte de milliers d’emplois dans la production, la transformation et la distribution des produits locaux. « Les boutiquiers du quartier et autres petits métiers, à terme, sont appelés à disparaître », peut-on lire en conclusion de ce rapport.

L’activiste José Bové pour sa part, pense que les seuls bénéficiaires du programme d’extension de Carrefour sont ses actionnaires. « Loin d’offrir l’opulence aux consommateurs, Carrefour rapporte des profits à ses actionnaires. Et, pour y arriver, il n’y a pas d’autres solutions que de presser les paysans comme des citrons et de vendre chers aux clients« , affirme-t-il.

Des critiques qui ne semblent pas freiner les ambitions des investisseurs français qui, dans le cadre de leur programme d’expansion en Afrique, ont prévu d’investir environ 309 milliards de francs CFA dans la construction de 20 centres commerciaux au Cameroun, au Gabon, en RDC, au Sénégal, au Nigéria, au Ghana et en Côte d’Ivoire.

Comments

comments

test pub

Vérifiez également

© REUTERS/Feisal Omar
Mardi 17 octobre: recueillement sur le lieu de l'attentat au camion piégé samedi 14 octobre dans le centre de Mogadiscio.

Somalie : après l’attentat, les besoins en sang et en médicaments de plus en plus urgents

Quatre jours après l’attentat de samedi à Mogadiscio – le plus meurtrier de l’histoire de ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Please copy the string 0Lc1Y9 to the field below: