8.2 C
New York
jeudi, juin 30, 2022
Home Afrique GREVE DES ENSEIGNANTS AU CAMEROUN : DECLARATION DE L'ALLIANCE PATRIOTIQUE

GREVE DES ENSEIGNANTS AU CAMEROUN : DECLARATION DE L’ALLIANCE PATRIOTIQUE


Les enseignants relevant du MINEDUB et du MINESEC, organisés au sein d’un Mouvement
baptisé OTS (On a Trop Supporté), ont dominé l’actualité depuis plus d’un mois, du fait de leur mot d’ordre de grève, largement suivi, qui paralyse l’enseignement public, faisant peser l’ombre d’une année blanche.
Ceci leur vaut d’être traités de tous les noms d’oiseaux, par les autorités gouvernementales, préfectorales et policières, pensant, certainement que les menaces et intimidations feraient l’affaire. Il a fallu, pour une fois, que les « hautes instructions » soient suivies d’effet, pour qu’on commence à voir poindre une perspective heureuse : une partie substantielle de leurs revendications, portant sur les salaires, a été satisfaite.

Cette lutte héroïque assène une leçon au gouvernement et à l’ensemble de la classe politique camerounaise : ces désormais « va nus pieds » ont montré que la lutte paye. Ce n’est pas la propagande, faite autour du retraité qui a perçu 13,5 millions sans lutter, qui changera quoi que ce soit à cet enseignement. C’est l’occasion de relever et de condamner la dérive sécuritaire, un choix gouvernemental qui, sous le prétexte d’assurer la sécurité de l’Etat et de défendre l’intégrité du territoire national, aspire l’essentiel des moyens générés par les efforts des camerounais et détourne l’Etat de ses responsabilités régaliennes.
L’Alliance Patriotique est une association qui promeut la lutte parmi les camerounais, pour que notre pays puisse gagner le Contentieux Historique qui l’oppose à la France. Elle a suivi
attentivement le déroulement de cette grève et est fière de dire que les résultats obtenus par les enseignants sont en droite ligne de sa démarche. En effet, peu d’observateurs ont situé les revendications dans le contexte du Contentieux Historique, alors que cela crève les yeux.

Les élèves, mais aussi leurs parents des années 1950 à 1970 se souviennent de la place que la société accordait aux enseignants. Ce n’était, ni pour leur niveau de formation, ni pour leur talent, mais pour leur mission : « former le citoyen de demain », appelé à être meilleur que celui d’aujourd’hui. Ils y croyaient, malgré le néocolonialisme, qui s’annonçait. Force est de constater que ceux qui ont eu le privilège de conduire notre pays ne se sont pas inscrits dans la même dynamique. En conséquence, l’enseignant, naguère classé parmi les corps d’élite est aujourd’hui clochardisé et réduit à la mendicité, pour qu’il ne soit pas capable d’enseigner un « mieux-être », mais se consacre à formater ses élèves à la médiocrité, la tricherie, la corruption, etc. C’est la nouvelle mission de l’éducation que l’enseignant camerounais vient de commencer à rejeter.il doit consolider cette œuvre.
En conséquence, l’Alliance Patriotique attire son attention sur deux faits :

  • D’abord que le mépris avec lequel les enseignants sont traités, n’est pas de l’étourderie. Il est partie prenante d’un projet de perpétuation de la domination de la France sur le Cameroun. il témoigne du peu de considération que le régime BIYA porte sur l’éducation des jeunes camerounais, qui ne doit en aucun cas, les conduire à la maîtrise des enseignements qui conduiraient à la transformation du monde, à la fierté de l’excellence et surtout à la défense de leurs droits ;
  • Ensuite, que les revendications des enseignants portent sur leurs salaires impayés, sur leurs conditions de travail et sur la restauration de leur dignité. Leur fermeté et leur clairvoyance ont permis d’obtenir quelques subsides, qui vont être utilisés pour diviser le Mouvement et détruire leur organisation pour que plus jamais la contestation de l’ordre établi ne puisse être portée au grand jour. Ils doivent donc se prémunir, en intégrant des organisations politiques ou de la société civile, pour mutualiser les méthodes de lutte et renforcer le camp qui se bat pour la solution du Contentieux Historique.

Par ailleurs, au-delà de la situation des enseignants, leur grève a mis à nu des comportements que l’Alliance Patriotique ne peut ne pas dénoncer. Il s’agit :

  • En premier lieu, de la soi-disant lutte contre les fraudes sur les salaires des fonctionnaires, pour laquelle le Ministre des Finances multiplie des « victoires » alors qu’en réalité, elle cache une organisation maffieuse, tapie dans l’administration. Comment en effet, expliquer qu’on ait la maîtrise de ses effectifs, dont les salaires sont budgétisés et qu’on ne les paye pas. Et ceci, durant des années ?
  • En second lieu, de l’inexistence d’un dispositif de suivi de l’action gouvernementale. Les pseudos explications des Ministres, qui n’ont réussi à convaincre personne, attestent de la nécessité de disposer d’un organe paritaire – l’administration et les corps concernés – dont les travaux et rapports devront être largement publiés, pour empêcher les structures maffieuses de continuer à opérer contre les intérêts des camerounais et du Cameroun.
  • En troisième lieu, l’importance du dialogue social. Aucune oreille attentive n’a été prêtée aux revendications des enseignants. Rien que des menaces, du chantage et des propositions creuses. C’est une attitude insupportable, qui appelle à l’institution d’un dialogue social franc et sincère, susceptible d’aider le gouvernement à pallier ses incapacités congénitales d’anticipation et de recherche des solutions consensuelles.

L’Alliance Patriotique constate enfin que la grève des enseignants, malgré la pertinence de leurs revendications n’a pas suffisamment bénéficié du soutien populaire nécessaire. Non pas que tel ou tel autre leader d’opinion ne soit pas allé à la télévision ou à la radio, marquer leur soutien.

Lorsqu’on soutient une lutte, on doit être capable non seulement de dénoncer les arguties de la dérive sécuritaire, du type « la grève entraine une suspension de salaire », comme si la dette n’entrainerait pas à son tour des intérêts.
C’est notre faiblesse qui fait leur force !

Pour L’Alliance Patriotique,

LE SECRETAIRE GENERAL: Guillaume NANGA
MEMBRE DU BP : Bilong BI Hega
VICE-PRESIDENT : Jules FOGUE

Comments

0 comments

Most Popular

Cameroun : le calvaire des bannis de l’intérieur, déguerpissez!

De Cyrille Sam MBAKA. Des citoyens de ce pays, le nôtre, sont traités plus bas que terre.Comme des pestiférés....

Diaf-Point avec Me Alice Nkom : « imaginez vous Macron se déshabiller devant des médecins à l’étranger pour se faire soigner?

Invitée de Diaf-Point après sa récente sortie sur TV5 où elle n'est pas allée de main morte sur l'affaire Idrissa Gueye du...

Basket Africa League2022 : La Tunisie Champion d’Afrique

Les Tunisiens de l'US Monastir ont battu hier samedi soir les Angolais du Petro de Luanda 83-72 lors de la finale de...

Fortes pluies dans le Nord-Est du Brésil : Une quarantaine de morts et une cinquantaine de disparus

Des maisons inondées et détruites, des glissements de terrain et des catastrophes tels sont les conséquences néfastes des pluies torrentielles qui...

Recent Comments

Comments

0 comments