Accueil / Politique / Zimbabwe : Robert Mugabe va-t-il démissionner face à la pression de la ligue des jeunes de la Zanu-PF ?
Robert Mugabe
Robert Mugabe

Zimbabwe : Robert Mugabe va-t-il démissionner face à la pression de la ligue des jeunes de la Zanu-PF ?

L’influente ligue des jeunes de la Zanu-PF, la formation politique au pouvoir au Zimbabwe, a appelé dimanche le chef de l’État Robert Mugabe à « démissionner » de la présidence du pays et demandé « l’expulsion » de son épouse Grace du parti.

« Nous exigeons l’expulsion à tout jamais de Mme (Grace) Mugabe de la Zanu-PF et exigeons du président Mugabe qu’il démissionne de son poste de président et premier secrétaire du parti et du poste de président de la République du Zimbabwe », a indiqué la ligue dans un communiqué.

« Le vieux chef de l’État pourra ainsi se reposer », a-t-elle ajouté au lendemain de manifestations monstres contre le chef de l’État, placé en résidence surveillée par l’armée cette semaine.

La ligue a également « fermement condamné » l’expulsion du parti et du gouvernement du vice-président Emmerson Mnangagwa et « recommandé » qu’il soit « immédiatement rétabli » dans ses fonctions.

Mugabe de plus en plus isolé

La destitution le 6 novembre de Emmerson Mnangagwa, ennemi juré de la Première dame, a provoqué l’intervention de l’armée, qui n’a pas accepté la perspective que Grace Mugabe se retrouve en position favorite pour succéder, le moment venu, au chef de l’État.

C’est elle qui a obtenu du président que Emmerson Mnangagwa, un des plus fidèles alliés du chef de l’État, soit démis de ses fonctions

« Il est fâcheux que le président lui ait permis d’usurper son autorité, détruisant ainsi le parti et le gouvernement », a estimé la ligue.

La pression n’a jamais été aussi forte sur le président Mugabe, au pouvoir depuis 1980, pour qu’il démissionne.

Le comité central de la Zanu-PF doit se réunir dimanche pour le destituer de ses fonctions au sein du parti, selon des sources à la Zanu-PF. Robert Mugabe doit aussi à nouveau rencontrer dans la journée l’armée pour tenter de trouver une issue à la crise.

Comments

comments

test pub

Vérifiez également

Le président d’Afrique du Sud Jacob Zuma à Johannesbourg le 15 décembre. Crédits : WIKUS DE WET / AFP

Afrique du Sud : l’ANC, le parti de Mandela, a son nouveau chef, malgré les divisons

Le parti au pouvoir en Afrique du Sud, le Congrès national africain (ANC), se réunit ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Please copy the string b0lYJf to the field below: