Accueil / A La Une / (video) Crise anglophone: l’éclairage de Patrice Nganang
IMG_1312_Patrice Nganang2

(video) Crise anglophone: l’éclairage de Patrice Nganang

La crise anglophone, ce « Serpent de Mer » qui est loin d’être maitrisé dans ce bout de terre nommé Cameroun, continue de faire la UNE de nos colonnes.
Et pour une première, un livre, la  » Révolte Anglophone« , écrit en français sur cette crise par Patrice Nganang, écrivain et Professeur titulaire de la théorie littéraire et culturelle à l’université d’État de New-York, Stony Brook, digne fils de Nkom-Kana, un quartier populaire de Yaoundé, capitale politique du Cameroun, où il est désormais interdit d’entrée, dans ce pays qui l’a vu naitre.

Face à Louis Magloire Keumayou, il a accepté de discuter de ce premier livre sur la crise anglophone sur notre plateau.
Il revient sur les causes de la révolte anglophone, née de ce qu’il appelle « Roublardise » de l’État du Cameroun face à Jhon Ngu Foncha et Tandem Muna, tour à tour représentants passifs- de ses propres dires – des régions du Nord et Sud Ouest.

Il expose la paupérisation volontaire selon lui, des deux régions anglophones qui devront attendre 1994 pour y voir naitre leur première université. Il dénonce l’exclusion des compatriotes issus des dites régions des concours de nos grandes écoles supérieures.
Il revient sur le calvaire des ressortissants anglophones dans la seule université francophone basée à Yaoundé.
Il nous donne sans sourciller, sa solution unique de sortie de cette crise, désormais guerre contre les anglophones-toujours selon ses dires.

L’intégralité de ce riche échange est à suivre dans la vidéo ci-dessous.

Comments

comments

test pub

Vérifiez également

MK4

(video) Maureen Kim: retour sur la cérémonie inaugurale de la première boutique physique

Maureen Kim, le nouveau « né » de la maroquinerie haut de gamme a définitivement ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Please copy the string aDi5s5 to the field below: