Accueil / A La Une / USA : victime d’une bavure, la police présente de rapides excuses à l’ancienne star de tennis James Blake
JamesBlake

USA : victime d’une bavure, la police présente de rapides excuses à l’ancienne star de tennis James Blake

Un rapide mea culpa. La police de New York a présenté jeudi ses excuses à l’ancien joueur professionnel noir-américain James Blake, arrêté la veille par erreur sur le chemin de l’US Open.

«Nous souhaitons parler à James Blake pour lui présenter nos excuses. Ce qui s’est passé n’aurait pas du se passer», a regretté le patron de la police new-yorkaise William J. Bratton. «L’interpellation n’était pas justifiée», a-t-il encore reconnu. Le responsable a visionné la vidéo de l’arrestation et a admis que «l’utilisation de la force dans cette opération était un motif d’inquiétude».

Le policier qui a procédé à l’arrestation a été suspendu à titre provisoire, le temps que l’enquête des services internes soit bouclée, a-t-il précisé. La veille, la police avait confirmé l’arrestation du joueur dans le cadre d’une affaire d’usurpation d’identité.

«Il est clair qu’il y a une question de race»

«James Blake a été interpellé par la police qui enquêtait sur une réseau d’achats frauduleux de téléphones portables», avait-elle indiqué dans un communiqué. Blake avait été arrêté puis menotté devant son hôtel alors qu’il s’apprêtait à accompagner des spectateurs à l’US Open dans le cadre d’une opération d’un sponsor.

L’ancien numéro mondial, âgé de 35 ans, a indiqué au quotidien Daily News qu’il avait été légèrement blessé lors de son arrestation (coupure et hématomes) et que les policiers l’avaient maintenu au sol pendant quinze minutes. «Dans mon esprit, il est clair qu’il y a une question de race qui a expliqué cette arrestation, mais peu importe les raisons, personne n’a le droit de faire cela à une autre personne», a-t-il regretté.

Le patron de la police new-yorkaise a toutefois balayé toute idée de racisme derrière cette opération qui a mal tourné: «Les policiers ont voulu agir vite après que deux témoins croyaient avoir identifié la bonne personne», a-t-il souligné. La Fédération américaine de tennis (Usta) a apporté de son côté son soutien à Blake, «symbole du citoyen-modèle sur les courts et en dehors».

Source: LeParisien

Comments

comments

test pub

Vérifiez également

Cabral Libii dans Interview de la semaine sur Diaf-TV

Cabral Libii Li Ngue sur Diaf-TV Part1: « nous pouvons légitimer l’insurrection nationale par des éléments implacables »

Depuis Paris, malgré un agenda serré dont le menu se décline entre autre par: – ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Please copy the string kWrHCl to the field below: