Accueil / Monde / Syrie : Législatives alors que chaque camp se prépare à la grande bataille d’Alep
Le régime syrien organise des élections législatives dans les régions sous son contrôle ce 13 avril. Sur la photo, bureau de vote à Damas.
REUTERS/Omar Sanadiki
Le régime syrien organise des élections législatives dans les régions sous son contrôle ce 13 avril. Sur la photo, bureau de vote à Damas. REUTERS/Omar Sanadiki

Syrie : Législatives alors que chaque camp se prépare à la grande bataille d’Alep

En Syrie, le régime organise, ce mercredi 13 avril, les deuxièmes élections législatives depuis le début de la crise, en 2011, dans les régions qu’il contrôle. Quelque 11000 candidats se présentent à ce scrutin, non reconnu par les capitales occidentales alors que les combats font rage dans la province d’Alep, entre l’armée syrienne et les groupes rebelles.

Les violents combats qui se déroulent au sud et au nord d’Alep, après un mois de calme, ne sont qu’un avant-goût de ce qui attend cette province. L’armée syrienne et le Front al-Nosra, la branche syrienne d’al-Qaïda, se préparent à une grande bataille, jugée décisive par le directeur de l’Observatoire syrien des droits de l’homme, Rami Abdel Rahman.

Le régime et ses alliés attendent la fin des élections législatives, ce mercredi 13 avril, pour lancer une vaste offensive dans la province d’Alep, estiment les experts. Le Front al-Nosra, lui, n’a pas attendu. Selon un général russe, Sergueï Roudskoï, les jihadistes et leurs alliés ont massé 9500 hommes pour cette bataille, avec pour objectif de couper la route Alep-Damas et de reprendre le terrain perdu en janvier et février.

Au sud d’Alep, les rebelles ont gagné du terrain après plusieurs jours d’offensive. Des sources concordantes avancent le bilan de centaines de morts et de blessés dans les deux camps. Parmi les victimes, figurent 14 combattants du Hezbollah et 16 militaires iraniens, selon l’OSDH.

Pour l’instant, l’armée syrienne et ses alliés restent dans une logique défensive. Mais en prévision de la vaste offensive qu’ils planifient, ils acheminent à Alep d’importants renforts en hommes et en matériel.

Alep, le 11/04/2016 : ce quartier tenu par les rebelles est la cible des bombardements de l’armée gouvernementale.REUTERS/Abdalrhman Ismail
Paul Khalifeh

Comments

comments

test pub

Vérifiez également

Le président américain Donald Trump à Washington, le 25 avril 2017

USA : un juge bloque le décret Trump contre les « villes sanctuaires »

Un juge américain a en grande partie suspendu mardi l’application d’un décret du président Trump ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Please copy the string ipQY74 to the field below: