8.2 C
New York
vendredi, janvier 21, 2022
Home Afrique Sahara Occidental: le Maroc peut-il exploiter les ressources du territoire?

Sahara Occidental: le Maroc peut-il exploiter les ressources du territoire?

Kamal Louadj SPUTNIK France

Dans deux entretiens à Sputnik, un responsable du Polisario et un expert espagnol en droit évoquent l’éventuel accord pétrolier entre le Maroc et la société israélienne Ratio Petroleum Partnership, portant sur l’exploration dans un bloc situé au Sahara occidental. Selon eux, les conséquences seront graves sur le processus de paix dans la région.

Le 29 septembre, le site israélien spécialisé dans le secteur de l’énergie EnergiaNews a annoncé la conclusion, le 24 du même mois, d’un accord de prospection de pétrole entre la société israélienne Ratio Petroleum Partnership, via sa filiale Ratio Gibraltar, et l’Office national des hydrocarbures et des mines (ONHYM) marocain. Le contrat, dont Ratio Gibraltar détient 100% des droits pendant sa phase d’étude, porte sur l’exploration de ce qui est appelé le bloc Dakhla Atlanctic, au large des eaux adjacentes au territoire du Sahara occidental, sur la côte atlantique.

Ce bloc a une superficie de 129.000 kilomètres carrés et une profondeur de 3.000 mètres. Selon le site marocain Yabiladi, le royaume chérifien, qui considère le territoire sahraoui comme étant sous sa souveraineté, « toucherait une redevance de 7% si le pétrole est découvert à plus de 200 mètres sous les eaux avec une production de plus de 500.000 tonnes, et pour le gaz naturel, 3,5% pour une production de plus de 500.000 mètres cubes ».

Cette information, non confirmée officiellement, a été publiée par EnergiaNews le même jour où le Tribunal de l’Union européenne (UE) annulait les deux accords agricole et de pêche liant l’UE au Maroc, en vigueur depuis plus de 20 ans, pour cause d’illégalité de l’exploitation du sol et des ressources du Sahara occidental. Les deux arrêts rejettent ainsi, une nouvelle fois, la souveraineté du Maroc sur le Sahara occidental, considéré comme territoire non autonome.

Sur quelle base juridique s’appuie cet accord? Que décidera le Front Polisario face à la mise en application de ce contrat? Cet accord peut-il compliquer la mission de l’envoyé spécial de l’Onu pour le Sahara occidental qui prendra ses fonctions le 1er novembre?

Pour répondre à ces questions, Sputnik a sollicité le représentant du Front Polisario en Europe et à l’Union européenne, Oubi Bouchraya Bachir, et le professeur en droit constitutionnel Carlos Ruiz Miguel, directeur du Centre d’études sur le Sahara occidental de l’université de Saint-Jacques-de-Compostelle, en Espagne.

« Le Maroc joue à la diversion avec l’aide d’Israël »

« Depuis la proclamation unilatérale de Donald Trump reconnaissant la marocanité du Sahara occidental, en violation flagrante du droit international et des résolutions du Conseil de sécurité de l’Onu, le Maroc profite du rétablissement de ses relations diplomatiques avec Israël pour se protéger politiquement, militairement et maintenant économiquement, contre toute pression internationale, afin de continuer à piller les ressources du peuple sahraoui », affirme M.Bouchraya Bachir.

Le titre est de la rédaction

Comments

0 comments

Most Popular

Exécution d’Ernest Ouandié: « C’est Mgr Ndogmo qui a livré nos camarades à Amadou Ahidjo »

15 Javier 1971 - 15 janvier 2021, 51 ans déjà que Ernest Ouandié a été fusillé le même jour que Raphaël...

Dikoume Mbondjo sur Diaf-Point: la SONARA est une idée néocoloniale pour nous maintenir dans la dépendance

Expert comptable, deuxième vice-Président de l'Alliance Patriotique, Dikoume Mbondjo était l'invité de Diaf-Point consacré à la loi de finances de l’Etat camerounais,...

Assassinat du Sénateur Henry Gamsey Kemende: Condamnation du CPD

Le CPD Condamne le lâche assassinat du Sénateur Henry Gamsey Kemende dans le Nord-Ouest! La Cameroon Patriotic Diaspora (CPD) tient...

DECLARATION DE L’ALLIANCE PATRIOTIQUE SUR LES SANCTIONS IMPOSEES AU MALI

LES SANCTIONS IMPOSEES AU MALI CONSTITUENT UNE VEINE TENTATIVE DE RENDRE LE CONTENTIEUX HISTORIQUE INAMOVIBLE Des sanctions ont...

Recent Comments

Comments

0 comments