Accueil / Monde / Le ralentissement volontaire de l’iPhone ralentis : une enquête ouverte contre Apple aux Etats-Unis
© RAWPIXEL/CREATIVE COMMONS Un iPhone en train d'être rechargé (illustration)
© RAWPIXEL/CREATIVE COMMONS Un iPhone en train d'être rechargé (illustration)

Le ralentissement volontaire de l’iPhone ralentis : une enquête ouverte contre Apple aux Etats-Unis

Le ministère de la Justice et le gendarme de la Bourse examinent le dossier… 

Après la France, les États-Unis. Le ministère américain de la Justice et le gendarme de la Bourse, la SEC, enquêtent sur un éventuel manquement d’Apple aux règles boursières concernant le ralentissement volontaire de certains iPhone, selon l’agence Bloomberg mardi.

La firme à la Pomme avait reconnu en décembre brider volontairement les performances de certains anciens modèles d’iPhone (iPhone 7 et précédents) pour éviter qu’ils ne s’éteignent de façon intempestive, une éventualité susceptible de se produire, dans certaines conditions, lorsque la batterie commence à vieillir.

Apple avait introduit ce bridage dans une mise à jour de son système mobile il y a un an. La question est de savoir si le groupe aurait dû avertir ses usagers de façon claire des effets concrets de cette mise à jour, à savoir le ralentissement de l’appareil. Contacté mardi, Apple n’a pas répondu aux sollicitations de l’AFP, tandis que la SEC et le ministère de la Justice n’ont pas souhaité commenter.

Enquête en Italie et en France

Apple fait déjà l’objet d’enquêtes dans ce cadre en Italie et en France, où le parquet de Paris a ouvert le 5 janvier une enquête préliminaire pour « obsolescence programmée » et « tromperie », le groupe étant accusé par des groupes d’usagers d’avoir caché le bridage des iPhone et de procéder à ce bridage pour pousser les consommateurs à acheter de nouveaux modèles. Le groupe fait également l’objet de plaintes pour les mêmes raisons aux États-Unis.

Pour tenter d’atténuer les critiques, Apple a présenté ses excuses, a baissé le prix de remplacement des batteries et promis pour le printemps une nouvelle mise à jour qui laisse à l’usager le choix de ralentir ou non l’appareil lorsque la batterie donne des signes de faiblesse.

Ces informations sur de possibles enquêtes des autorités américaines interviennent alors qu’Apple est sous pression depuis plusieurs jours, en raison de rumeurs persistantes sur de mauvaises ventes de son dernier modèle, le luxueux iPhone X, en vente depuis début novembre.

Comments

comments

test pub

Vérifiez également

En lisant le sondage, Emmanuel Macron aura toutefois la satisfaction, très relative, de constater que la défiance à l'égard de la politique migratoire était encore plus forte sous le précédent quinquennat (82 % en 2015). HANDOUT/REUTERS

France : 60% des sondés estime que l’Hexagone accueille «trop» de migrants

SONDAGE – Près de trois quart des personnes interrogées jugent que l’action du gouvernement n’est ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Please copy the string 0dosaK to the field below: