Accueil / Faits Divers / Grande Bretagne : pourquoi Steve Ludwin s’injecte-t-il du venin de serpent ?
Grâce à lui des chercheurs tentent de créer un nouveau type d'antivenin. AFP
Grâce à lui des chercheurs tentent de créer un nouveau type d'antivenin. AFP

Grande Bretagne : pourquoi Steve Ludwin s’injecte-t-il du venin de serpent ?

Depuis près de trente ans, Steve Ludwin, un britannique de 51 ans, s’injecte du venin de serpent pour renforcer ses défenses immunitaires.

Cette pratique pourrait sauver la vie de milliers d’autres personnes.

Grâce à lui des chercheurs tentent de créer un nouveau type d’antivenin.

Depuis 2013, quatre chercheurs travaillent à plein temps sur ce projet, qui devrait aboutir d’ici un an.

Si cela fonctionne, il s’agirait du premier antivenin d’origine humaine conçu à partir d’un donneur qui s’est injecté différents venins de serpents.

Une exposition sur le venin au Musée d'histoire naturelle de Londres consacre un court film à l'anglais grâce à qui la recherche médicale progresse. AFP

Selon l’OMS, les morsures de serpents sont d’ailleurs une question de santé publique « négligée ».

L’organisation estime que chaque année, environ 5,4 millions de personnes dans le monde sont mordues par des serpents, et qu’entre 81.000 et 138.000 en meurent.

Une exposition sur le venin au Musée d’histoire naturelle de Londres consacre un court film à l’anglais grâce à qui la recherche médicale progresse.

Comments

comments

test pub

Vérifiez également

AFP / Laurence SAUBADU

Fusillade aux Etats-Unis : un lycéens ouvre le feu et tue 2 adolescents

Un élève a ouvert le feu mardi dans son lycée de l’Etat du Kentucky, tuant ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Please copy the string eEwJ7y to the field below: