Accueil / Monde / Google : Des soupçons de harcèlement sexuel exposés au grand jour
1200x768_illustration-logo-google-station-f (1)

Google : Des soupçons de harcèlement sexuel exposés au grand jour

Des accusations de harcèlement ou d’inconduite sexuelle seraient les véritables raisons du départ de plusieurs employés

L’annonce a été faite dans les colonnes du New York Times, il y’a quelques heures. Parmi les noms qui circulent, celui du créateur de l’androïd Andy Rubin, dont le départ il y’a quatre ans, avait suscité de nombreuses interrogations.

Deux ans plus tard, c’est le directeur technique du moteur de recherche, Amit Singhal qui démissionne et reçoit plusieurs millions de dollars. Il est suivi de près par Richard Devaul, directeur de la division google X.

Les raisons de leur départ demeurent floues, d’autant plus que beaucoup d’autres employés sont licenciés. Des bruits de couloir laissent entrevoir que tous ces départs ne sont pas dus au fait du hasard. On parle de plus en plus de harcèlement sexuel, de comportement inapproprié, de relations extraconjugales accompagnée de menaces …

Des accusations d’une telle gravité que le Directeur Général de Google Sundar Pichai a fini par prendre en considération. Pour conserver l’honneur et la crédibilité de l’entreprise dont il a la charge, il a été contraint, à coup de plusieurs millions de dollars, de se séparer de ceux qui, ont longtemps permis à Google d’atteindre sa renommée.

Les témoignages recueillis auprès des employés par le New York Time laissent croire qu’en dehors des noms cités plus haut, d’autres responsables, notamment le cofondateur Sergey Brin, le directeur juridique David Drummond, ainsi que l’ancien président Eric Schmidt semblaient trouver normal d’avoir des relations contre nature avec leurs subordonnées.

Nicole Ricci Minyem

Comments

comments

test pub

Vérifiez également

israel

La Palestine fait état de près d’un millier de personnes arrêtées par Israël en deux mois

Plus de 900 Palestiniens, dont 133 mineurs et 23 femmes, ont été arrêtés en mars ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Please copy the string uURVgs to the field below: