Accueil / Environnement / France : à partir de 2030, les voitures à essence seront interdites à Paris
Un bouchon au Quai des Tuileries. (FRANCOIS GUILLOT / AFP)
Un bouchon au Quai des Tuileries. (FRANCOIS GUILLOT / AFP)

France : à partir de 2030, les voitures à essence seront interdites à Paris

Dans le cadre du plan climat à Paris, afin de limiter la place de la voiture en ville, la mairie entend interdire les voitures à essence à partir de 2030 dans les rues de la capitale.

Après avoir annoncé la fin des voitures diesel en 2024, la mairie de Paris veut interdire les voitures à essence dans la capitale en 2030. C’est en comité de pilotage du plan climat de la Ville, mercredi 11 octobre, que les 70 représentants des différents groupes politiques ont découvert la mesure, nouvel étage dans la fusée du plan climat à Paris, qui entend limiter la place de la voiture en ville.

« Nous avons planifié cette sortie des véhicules thermiques » parce que « le temps presse tout simplement » a expliqué sur franceinfo Christophe Najdovski, maire-adjoint de Paris chargé des transports et de l’espace public. La ville de Paris, comme Copenhague et Berlin, a pris au moment de la COP 21 l’engagement d’être neutre en carbone et de faire 100% d’énergies renouvelables d’ici 2050. Mais avant cela, la Ville prévoit un nouveau plan climat et une trentaine d’actions à mettre en place à partir de 2030.

Plus de 60% des Parisiens n’ont pas de voiture

La discussion est entamée depuis plusieurs mois dans les services. Pour le cabinet de la maire, Anne Hidalgo, cette mesure ne sera la plus difficile à mettre en place, puisqu’aujourd’hui, plus de 60% des Parisiens n’ont pas de voiture.

La capitale parie sur les voitures électriques et sur les nombreux projets de transports en commun du Grand Paris. Santé publique France a qualifié en 2017 la pollution de l’air comme troisième cause de mortalité en France. « Quand on voit que les évènements climatiques extrêmes se multiplient, que le changement climatique est à l’œuvre, c’est aussi de la responsabilité des villes qui sont concernées au premier chef de prendre des mesures qui sont à la hauteur des enjeux » a martelé Christophe Najdovski, sur franceinfo.

Les mairies d’arrondissement vont discuter de cette mesure et du plan climat en général les 5 et 6 novembre prochain. Le Conseil de Paris devrait ensuite programmer le débat en séance vers le 20 novembre.

Comments

comments

test pub

Vérifiez également

La croissance économique chinoise est la principale cause de l’augmentation des émissions de CO2 en 2017.

Pourquoi les émissions de CO2 sont en hausse ?

Les émissions de CO2 liées à l’industrie et à la combustion d’énergies fossiles devraient croître ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Please copy the string o1AEcg to the field below: