8.2 C
New York
mardi, novembre 30, 2021
Home A La Une Flambée de tension entre Moscou et l'OTAN

Flambée de tension entre Moscou et l’OTAN

Ouest-France avec AFP.

Après la suspension des accréditations de huit représentants russes par l’Otan, la Russie a répliqué ce lundi 18 octobre. Le gouvernement a annoncé la suspension de sa mission de représentation auprès de l’Otan et celle de l’Otan à Moscou.

La Russie a annoncé suspendre sa mission de représentation auprès de l’Otan et celle de l’Otan à Moscou, ce lundi 18 octobre. Le 6 octobre, huit représentants russes accusés d’espionnages ont été privés de leurs accréditations.

Rupture des relations

La Russie va donc suspendre indéfiniment sa mission à Bruxelles auprès de l’alliance militaire occidentale ainsi que la mission de l’Otan abritée par l’ambassade de Belgique à Moscou. Cette dernière a pour rôle d’assurer la liaison entre l’Alliance à Bruxelles et le ministère russe de la Défense.

« À la suite de certaines mesures prises par l’Otan, les conditions de base pour un travail en commun ne sont plus là », a indiqué le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, précisant qu’a priori ces décisions prendront effet le 1er novembre.

Sergueï Lavrov a également annoncé « mettre fin à l’activité du bureau d’information de l’Otan ». Ce dernier est défini par l’Alliance comme ayant la mission « d’améliorer la connaissance et la compréhension mutuelles ».

Accusations d’espionnage

Le 6 octobre, le secrétaire général de l’Otan Jens Stoltenberg a annoncé le retrait des accréditations de huit représentants russes. Ils étaient accusés d’être des « agents de renseignement russes non déclarés. »

« Les relations entre l’Otan et la Russie sont à leur point le plus bas depuis la fin de la guerre froide. Et c’est à cause du comportement russe, avait déclaré Jens Stoltenberg. Nous avons vu une augmentation des activités malveillantes de la Russie en particulier en Europe et donc nous devons agir. Nous sommes prêts à nous impliquer dans un dialogue significatif avec la Russie. »

Contexte de tensions

Depuis 2014 et l’annexion de la Crimée par la Russie, « l’Otan a déjà fortement réduit les contacts avec notre mission. Du côté militaire, il n’y a eu aucun contact depuis lors », a encore justifié Sergueï Lavrov.

Cette décision est une nouvelle illustration des tensions croissantes depuis plusieurs années entre la Russie et les Occidentaux : sanctions, expulsions croisées de diplomates, accusations d’ingérence électorale, d’espionnage et de cyberattaques attribuées à Moscou.

« La ligne de l’Alliance envers notre pays devient de plus en plus agressive », a dénoncé ensuite la diplomatie russe dans un communiqué.

Pour sa part, l’Otan a indiqué « avoir pris note des commentaires du ministre Lavrov aux médias ». « Nous n’avons eu aucune communication officielle sur le sujet qu’il avait évoqué », a affirmé une porte-parole de l’Alliance, Oana Lungescu.

Le titre est de la rédaction

Comments

0 comments

Most Popular

Cameroun: la double nationalité supposée de Samuel Eto’o en débat sur Diaf TV

Basés respectivement en France, au Cameroun et aux USA, - Amedee Dimitri Touko Juriste et Analyste Politique,- Hilaire HAME KOUE, Journaliste- Georges...

SYGERCAM Douala: entretien avec Yannick Guetse, Président de Bantu Development Initiative

Les contours et surtout l'intérêt du  Salon SYGERCAM (Synergie Germano Camerounaise) qui se tiendra du 13 au 16 Décembre 2021 à l’hôtel Best Western...

Daniel YAGNYE TOM au sujet du Cameroun: le pays dans l’impasse

1960 est considérée comme l'année "magique" du soleil des indépendances où la plupart des états de l'Afrique subsaharienne...

Synergies Germano-Camerounaises : entretien avec Yannick Guetse V.

Yannick Guetse Voufo, Président de l’Association Bantu développement initiative, nous parle de la deuxième édition des Synergies Germano-Camerounaises.

Recent Comments

Comments

0 comments