Accueil / Culture / Festival de Cannes : le Sud-Africain Etienne Kallos explore les fermiers afrikaners
« Die Stropers » (Les Moissonneurs), du réalisateur sud-africain Etienne Kallos.
Festival de Cannes 2018
« Die Stropers » (Les Moissonneurs), du réalisateur sud-africain Etienne Kallos. Festival de Cannes 2018

Festival de Cannes : le Sud-Africain Etienne Kallos explore les fermiers afrikaners

Avec un sujet très sensible sur une famille afrikaner et sa résistance contre un environnement perçu comme hostile, le réalisateur sud-africain Etienne Kallos a réussi son entrée en sélection officielle du Festival de Cannes. « Die Stropers » (Les Moissonneurs) parle de la communauté blanche des Afrikaners dans le Free State (L’Etat libre), le grenier à blé de l’Afrique du Sud. L’adoption d’un orphelin des rues pour assurer la pérennité de la ferme, met à l’épreuve la cohésion de cette famille très conservatrice, mais aussi leurs croyances religieuses, politiques et sexuelles. Entretien avec le cinéaste de 45 ans dont son premier long métrage a été beaucoup applaudi lors de la projection à Un certain regard.

Comments

comments

test pub

Vérifiez également

Le complexe de la peau blanche survit et est entretenu depuis la période coloniale par les produits cosmétiques. Un tabou à faire tomber. © Pexels, CC BY-SA

Legs de la colonisation : pourquoi en finir avec les crèmes éclaircissantes et le colorisme

«En France, comme aux Etats-Unis, des milliers de femmes et d’hommes sont marqués par ce ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Please copy the string 5edr32 to the field below: