Accueil / Société & Santé / Dibeng- YABASSI : Maurice Matanga, le chef du village imposé porté disparu?
ChefferieDiben

Dibeng- YABASSI : Maurice Matanga, le chef du village imposé porté disparu?

Dibeng, petite bourgade dans l’arrondissement de Yabassi, Région du Littoral, 100km de Douala, prés de 200 Habitants, est le lieu d’impression de cette sombre carte postale.

Là-bas, l’activité prédominante est l’exploitation forestière. Entre autres élites présentes et connues du coin : Nsota Mbango Thomas chef de Canton, Dibeng-Ndog Mbele. et Paul Guerin Mpondo (élites menant une activité agricole).

Il y a un peu plus d’un an (février 2018), l’installation de Maurice Matanga à la tête de la chefferie du troisième degré de ce village se déroulait sous haute escorte et sécurité de la gendarmerie, pour cause de vives altercations. le GMI venu de Douala dans 5 véhicules d’assaut.

De la majorité des personnes nous ayant donné leur avis à cette fameuse investiture, Maurice Matanga n’était pas légitime à les diriger. On lui reprochait également son absence d’enracinement dans ce village. Aucune maison, même pas une cabane, ni même un champ, encore moins un poulailler.
D’autres autochtones clamaient tout haut qu’il ne fait pas partie de la lignée et ne saurait diriger une chefferie qui ne peut s’arracher. Mais plutôt, revenir de droit aux descendants de la lignée des chefs Dibeng.

Mais monsieur Maurice Matanga, conscient de l’adversité farouche de ses « frères » du village, avait organisé à coups de moyens – dont ne disposaient pas ses concurrents – , son installation par l’administration, au grand désarroi des administrés. Un véritable hold-up, peut-on aisément constater ces jours.

Notre correspondant présent sur les lieux, un an après l’installation de Maurice Matanga, nous fait un retour alarmant de la situation de ce petit village paisible. Même l’école publique d’une capacité d’environ 100 élèves, qui faisait la fierté du coin, s’est vidée, ne comptant plus que 3 élèves.

Maurice Matanga, n’y est plus passé depuis des lustres. Et voici la cabane faisant office de chefferie, abandonnée dans la brousse.

ChefferieDiben

Et à cette date il n’y a toujours aucune activité, ni même pied-à-terre, qui le tiendrait près de ses frères et administrés à qui il disait tendre la main pour travailler ensemble.
Pour certains habitants du dit village interrogés ça et là par notre correspondant, l’administration camerounaise à laquelle est rattaché ledit village, est seule responsable de ces usurpations qui ne profitent pas au village. Seuls les habitants d’un village savent qui est légitime à les diriger. Seuls ces habitants devraient le choisir, le mettre à la disposition de l’administration pour les cérémonies d’installation.
Mais cette procédure est loin d’être la règle. Il suffit d’avoir un peu de moyens pour mobiliser quelques gendarmes et même les autorités administratives pour que votre installation soit faite même dans un village où personne ne vous connait, dira un autre habitant de ce village à la chefferie totalement à l’abandon.

Face à ce constat pitoyable, l’administration territorial peut-elle déchoir Maurice Matanga de son titre ? Les populations sont elle condamnées à avoir pour chef, un individu qui n’est venu dans leur village que le jour de son hold-up, pardon, son installation, puis a disparu ?

Vivement que les autorités administratives reprennent en main cette situation inadmissible et invivable dans cette chefferie qui a besoin de retrouver l’enfant du village et de la lignée à sa tête. Et ils les connaissent là-bas dans ce coin paisible de Dibeng nous rapporte notre correspondant.

Autres révélations suivront dans des prochaines lectures.

La rédaction.

Comments

comments

test pub

Vérifiez également

Antonio Guteres

Cameroun: Antonio Guterres appelle à la libération des 79 élèves

Antonio Guterres condamne l’enlèvement de dizaines d’élèves au Cameroun et demande leur libération immédiate. Le ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Please copy the string 9AXimd to the field below: