8.2 C
New York
mardi, novembre 30, 2021
Home Afrique Décès de Mbombo Njoya: le chef Sokoudjou s'adresse aux morts

Décès de Mbombo Njoya: le chef Sokoudjou s’adresse aux morts

L’annonce du décès du sultan MBOMBO NJOYA roi des Bamouns, décès survenu dans la nuit du 27 septembre dernier à l’hôpital américain de Paris, a plongé son peuple dans le désarroi et l’amertume, et avec lui toutes ses connaissances du défunt au Cameroun et à travers le monde. Désormais place au recueillement. Sa majesté SOKOUDJOU, chef des Bamendjou présente ses hommages à l’endroit de l’illustre disparu. Dans un style atypique, le souverain reste fidèle à lui-même, dans un franc-parler qui est désormais sa marque de fabrique. Lisons plutôt sa publication que vous propose ci-dessous la rédaction de Diaf-tv

« Oui n’importe qui partira comme il était venu et c’est a chacun de faire comme le rang de son deuil sera long ou court!

Voilà qu’un baobab est tombé a foumban, fo’o Mbombouo njoya a tourné son dos pour cogner son peuple jusqu’à partir sans dire au-revoir!!! Où en partant comme ça tu as fini ta part de travail que dieu t’avait envoyé de travailler au dessus de la terre, où tu as travaillé jusqu’à c’était bon où c’était mauvais, chacun travaille que sa quantité. Tu vas partir avant d’arriver et connaître avec le dieu qui t’avait crée .

Comme les dieux de nos ancêtres ont mis, moi aussi j’ai accepté. Fo’o, marche doucement tu part toi et que les dieux de nos ancêtres t’ouvrent la route. Si c’est vraiment la vérité qu’on arrive là-bas on se voit, tu arrives tu salues ceux avec qui nous étions, fo’o Seidou njimouluh njoya, fo’o kamka, fo’o kakeu , fo’o Neyum, fo’o Takoukam, fo’o Fotso, fo’o Fotué, fo’o djounctu, fo’o Dada, fo’o kemayou, fo’o Douala manga Bell, fo’o Abega martin, fo’o Alim garga hayatou, fo’o Victor mukete,… qui se sont déjà jetés devant. Dis leur que je suis toujours là où ils m’avaient laissé , je me débrouille avant que ça ne me laisse pas à marcher sur le trait qu’ils avaient tracés avant de partir et que je ne vais jamais tourner leur derrière. Arrivé, tu leurs dis comment le dernière est resté et comment tu as laissé le village. Que même si c’est seulement avec la tête du rêve, ils se couchent par terre, ils arrêtent le village avec.

Je lance les mains au peuple de quelqu’un qui est a Foumban, qu’il pleure et simplifie, et tend l’oreille pour attendre la nouvelle là que les dieux de nos ancêtres vont envoyer. Car, ils ne ferment jamais un chemin sans ouvrir un trou. Le gros morceau de bois est encore au feu, même comme il fait semblant de s’éteindre, attiser jusqu’à il ne reste pas s’éteindre entre nos mains« .

Comments

0 comments

Most Popular

Cameroun: la double nationalité supposée de Samuel Eto’o en débat sur Diaf TV

Basés respectivement en France, au Cameroun et aux USA, - Amedee Dimitri Touko Juriste et Analyste Politique,- Hilaire HAME KOUE, Journaliste- Georges...

SYGERCAM Douala: entretien avec Yannick Guetse, Président de Bantu Development Initiative

Les contours et surtout l'intérêt du  Salon SYGERCAM (Synergie Germano Camerounaise) qui se tiendra du 13 au 16 Décembre 2021 à l’hôtel Best Western...

Daniel YAGNYE TOM au sujet du Cameroun: le pays dans l’impasse

1960 est considérée comme l'année "magique" du soleil des indépendances où la plupart des états de l'Afrique subsaharienne...

Synergies Germano-Camerounaises : entretien avec Yannick Guetse V.

Yannick Guetse Voufo, Président de l’Association Bantu développement initiative, nous parle de la deuxième édition des Synergies Germano-Camerounaises.

Recent Comments

Comments

0 comments