Accueil / Afrique / Crise anglophone au Cameroun : 14.000 demandeurs d’asile enregistrés au Nigeria
Des réfugiés camerounais au Nigeria
Des réfugiés camerounais au Nigeria

Crise anglophone au Cameroun : 14.000 demandeurs d’asile enregistrés au Nigeria

Tel est le bilan dressé la semaine dernière par le Système des Nations Unies au Cameroun à l’issue d’une tournée dans les régions anglophones du pays. Ci-dessous, le communiqué de l’ONU.

Bamenda, 09 février 2017: La Coordonnatrice Humanitaire au Cameroun, Allegra Baiocchi, accompagnée des Représentants de l’UNHCR et de l’UNICEF au Cameroun, ainsi que du Directeur de la Protection Civile du Ministère de l’Administration territoriale et de la décentralisation, a conduit une mission exploratoire dans les régions du Nord-Ouest et Sud-Ouest du Cameroun du 07 au 09 février 2017. Cette mission fait suite aux informations faisant état d’une détérioration de la situation humanitaire dans ces régions, du fait de la crise socio-politique en cours, et de déplacements de population vers le Nigeria voisin ou à l’intérieur du Cameroun.

La mission, qui s’est rendue à Bamenda et à Mamfé, a eu des échanges avec les autorités civiles, militaires, religieuses et traditionnelles ainsi qu’avec certaines associations de la société civile et Organisations Non-Gouvernementales opérant dans la zone. Les différentes parties prenantes ont pu partager leur point de vue sur la situation, les impacts humanitaires et les solutions envisageables pour apporter une assistance aux populations affectées.

Enregistrement de réfugiés camerounais par des fonctionnaires du HCR dans le Cross River au Nigeria
Plus de 14 000 Camerounais chercheur d’asile ont été enregistrés au Nigeria. La mission a aussi été informée du déplacement de plusieurs milliers de personnes à l’intérieur du Cameroun, suite aux attaques et aux représailles. « Il faut s’assurer de mettre en place les conditions propices pour un retour volontaire et durable, dans la dignité et la sécurité », a souligné M. Kouassi Etien, le Représentant de l’UNHCR. « Les enfants doivent être protégés de toute forme de violence et pouvoir jouir pleinement de leur droit, notamment celui à l’éducation », a ajouté le Représentant de l’UNICEF, M. Jacques Boyer.

La Coordonnatrice humanitaire a condamné tous les actes de violence signalés dans les régions et a rappelé l’obligation primordiale de protéger la population civile. « Reconstruire la confiance entre autorités et populations, doit forcément passer par une communication transparente et honnête de tous les côtés et un appel au dialogue » a déclaré Allegra Baiocchi.

Tout en remerciant les différents intervenants lors de cette mission, la Coordinatrice Humanitaire a réitéré la volonté et l’engagement de l’équipe humanitaire et du système des Nations Unies à œuvrer à la recherche de solutions pour soutenir les populations en détresse.

Source: Hurinews.com

Comments

comments

test pub

Vérifiez également

Getty Images
Image caption Un militant tient une affiche à l'honneur de l'opposant Morgan Tsvangirai.

Zimbabwe : se samedi, Harare accueille la dépouille de Morgan Tsvangirai

L’aéroport de Harare a refusé du monde samedi où plusieurs centaines de personnes avaient convergé ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Please copy the string nLCfOy to the field below: