8.2 C
New York
lundi, mai 25, 2020
Home Autres Articles CAMEROUN:MÊME UNE ANNONCE NÉCROLOGIQUE N'Y CHANGERAIT RIEN!

CAMEROUN:MÊME UNE ANNONCE NÉCROLOGIQUE N’Y CHANGERAIT RIEN!

LE 20 MAI 2020 RESTE ET DEMEURE LE JOUR DE LA LIBÉRATION DU CAMEROUN  !!!!!

Très chers Compatriotes,                            

Très chers Amis du Cameroun,        

Mesdames et Messieurs,

Par ce temps de crise sanitaire du COVID-19,  où le Cameroun pulvérise les records de contamination et occupe tristement le deuxième rang parmi les pays africains les plus infectés , tous les Camerounais se seraient attendus  à voir leurs différentes autorités, à commencer par la prétendue première d’entre elles, Paul Biya notamment, s’illustrer par la veille stricte et systématique de l’application des mesures barrières,  dans l’optique de mettre les  populations déjà meurtries et fragilisées, à l’abri de la pandémie dévastatrice qu’est le coronavirus. Au lieu de quoi, l’État dont le chef  usurpateur Paul Biya est toujours incroyablement  porté disparu, et dont nous sommes jusqu’à l’heure qu’il est sans la moindre nouvelle,  a choisi de proposer aux Camerounais des mesures les plus susceptibles de les conduire tous à la mort. Rien ne justifie à ce jour, à notre sens, la réouverture des débits de boissons, des restaurants et d’autres lieux de loisirs sur toute l’étendue du territoire camerounais. Tout porte malheureusement à croire que les pouvoirs publics ont pris cette décision à la va-vite, non seulement pour donner l’illusion à leurs compatriotes que leur pays est toujours dirigé par quelqu’un dont nous avons perdu les moindres traces, mais aussi et surtout pour distraire les Camerounais et les éloigner de l’essentiel au moment où le GRÉ À GRÉ est en gestation au sommet de notre pays.

Autant nous sommes abasourdis par la décision de donner carte blanche aux Camerounais pour qu’ils embrassent à cœur joie le coronavirus dans les lieux de divertissement, autant nous nous interrogeons aussi profondément sur le sens de la mesure prise dans le secteur des transports,  précisément pendant les voyages,  sans un réel respect des mesures de protection avec en toile de fond les normes régaliennes qu’impose la distanciation recommandée. Soit!

Alors que les prévisions scientifiques ou médicales envisageaient  une sortie probable de la pandémie  dans la deuxième quinzaine de ce mois de mai 2020, le gouvernement illégitime, sans avoir au préalable fourni des explications pertinentes,  décide au pied levé, et unilatéralement par ailleurs, du  déconfinement qu’aucune personne dotée d’une once de bon sens ne saurait comprendre. Et comme si  la forfaiture ne suffisait pas, cette décision s’apparente à une invite adressée aux Camerounais pour qu’ils s’illustrent de plus en plus comme des disciples de Bacchus et des adeptes des grandes mondanités ; toutes choses qui sont des canaux évidents de contamination au COVID- 19. Pour preuve, l’incompatibilité notoire entre l’état d’ivresse et le respect des gestes barrières…

Au regard de ce qui précède,  nous en  déduisons que la barque Cameroun, sans véritable capitaine à bord,  est désormais condamnée à poursuivre dangereusement sa dérive. Et c’est d’ailleurs pour cette raison essentielle que nous maintenons les multiples rassemblements populaires auxquels nous avons appelé tous les compatriotes le 20 mai 2020, date reculée, mais certaine,  de déconfinement, afin de permettre au peuple  Camerounais de recouvrer sa souveraineté, de conquérir sa liberté, de se réconcilier avec lui-même et enfin de se mettre définitivement sur le chemin de la prospérité. Quoi qu’il advienne d’ici à là, notre décision est irrévocable et le processus irrémédiable.

D’ores et déjà nous saluons chaleureusement ceux des Camarades de la Diaspora Révolutionnaire, notamment l’Ambassadeur Djif  DJIMELI, le Commandant Olivier TCHANANG, Dipson Production, le Combattant Thierry FOTSO, le Combattant Python, FOSSO le Résistant, le Combattant KALLA …et tous les autres  vaillants représentants du peuple  du Cameroun, pays abandonné à son triste sort,  qui nous ont permis, le 04 mai dernier à Berlin en Allemagne,  de vivre un avant-goût de ce à quoi ressemblera le 20 mai 2020, aussi bien au Cameroun qu’en extraterritorialité où nous serons pré-positionnés,  prêts à organiser nos différents assauts pour accompagner la libération à jamais du peuple camerounais de la dictature qui l’a pris en otage. 

La patrie ou la mort, NOUS VAINCRONS !

Vive la Diaspora révolutionnaire !               

Vive le peuple réconcilié du Cameroun !   

Vive le Cameroun libre !

Fait à Paris, le 07 mai 2020

Pour le CCD

Le Général-Président Robert WANTO

Les Porte-Paroles Henri KINGUE KWATE & Narcisse BANEGA

Comments

0 comments

Most Popular

OPINION : DE QUOI S’ACCUSENT CEUX QUI TRAITENT ACHILLE MBEMBE D’ANTISÉMITE ?

Achille Mbembe a débuté son travail intellectuel par une thèse de doctorat dont le contenu n’a pas hésité à braver l’ordre dominant...

CAMEROUN:MÊME UNE ANNONCE NÉCROLOGIQUE N’Y CHANGERAIT RIEN!

LE 20 MAI 2020 RESTE ET DEMEURE LE JOUR DE LA LIBÉRATION DU CAMEROUN  !!!!!

Yaoundé-06 Mai 1991: retour sur les événements répressifs, barbares et sanguinaires du régime de Yaoundé au campus..

le jour où nous avons échappé à la mort sur le Campus… JE ME SOUVIENS DE LA REPRESSION BARBARE...

Crise du COVID-19: appel aux dons de la Cameroon Patriotic Diaspora

La pandémie du COVID-19 ne connaît pas de frontières. Alors que le monde entier fait encore face aux...

Recent Comments

Comments

0 comments