Accueil / Culture / Cameroun : Paul Biya décide de la restauration de la Cameroon Music Cooperation (CMC)
19059277_474627326215769_424342807718112788_n

Cameroun : Paul Biya décide de la restauration de la Cameroon Music Cooperation (CMC)

Dans un courrier N° 370/D-6/SGPM adressé au ministre de la Culture le 24 mai 2017, au nom du Premier ministre et sous les recommandations du ministre d’Etat Garde des sceaux Laurent Esso, le Secrétaire général de la Primature, Seraphin FOUDA, instruit au ministre des arts et de la Culture de « poursuivre et faire aboutir le processus d’assainissement de la gestion des droits d’auteurs et des droits voisins dans la stricte application des dispositions de la loi du 19 décembre 2000 ».

Ledit courrier précise que les très hautes instructions du président de la République prescrivent :

« s’agissant de la catégorie B : Art musical, la fusion de la CMC et la SOCAM. Elles doivent se traduire par la fusion et l’absorption du répertoire des actifs du passif et du nom de la SOCAM par la CMC. En effet bien qu’ayant reçu l’agrément de l’administration, la SOCAM a été crée en violation des dispositions de la loi… »

Cette fusion va se dérouler tel qu’il suit :

« La mise en place sous la supervision de la commission de contrôle des organismes de gestion collective jouant le rôle de commissariat à la fusion d’une plateforme de fusion intégrant les organes sociaux des deux sociétés en vue de la convocation d’une assemblée générale devant approuver la fusion des deux anciennes sociétés, adopter les statuts révisés de la société et mettre en place les nouveaux organes dirigeants ».

C’est donc une gifle pour l’ex-ministre des Arts et de la Culture Ama TUTU MUNA et son successeur Narcisse MOUELLE KOMBI.

C’est par contre une victoire pour Sam MBENDE, dernier président de la CMC, qui est donc rétabli dans ses droits même si, joint au téléphone, il indique ne plus vouloir exercer de mandat étant entendu que selon lui « il en était à son deuxième au moment de la crise ».

Il affirme par contre être prêt à travailler pour une transition apaisée et un retour définitif à la normale.

Comments

comments

test pub

Vérifiez également

CIV-lepointsur.com (Abidjan, le 4-6-2017) A l’issue d’une compétition qui enregistrait 26 candidates, le samedi 3 juin 2017, Maguy Mandjalia Gbané, la représentante de la région du Zanzan lors du concours national de beauté a été élue avec 14,50% du vote, Miss Côte d’Ivoire 2017.

Agée de 21 ans, la candidate au brassard N°13 qui succède à Memel Esther est  haute de 1,85 mètre et est étudiante 2e année de Gestion commerciale. Pendant une année durant, elle aura la lourde charge de représenter la Côte d’Ivoire sur toutes les scènes de beauté.

La nouvelle reine de la beauté ivoirienne est accompagnée par Miss Darlene Kassem (13,43%), Miss Konaté Akissi Ericka (12,83%), Miss Sanogo Elena (12,11%) et Miss Carole Koffi (11,96%), respectivement 1ère, 2ème, 3ème et 4ème Dauphine.
Ephraïm Aboubacar

Côte d’Ivoire : Maguy Mandjalia Gbané remporte l’élection Miss Côte d’Ivoire 2017

A l’issue d’une compétition qui enregistrait 26 candidates, le samedi 3 juin 2017, Maguy Mandjalia ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Please copy the string iJTlHk to the field below: