Accueil / Eco & Business / Cameroun : augmentation des réserves de gaz naturel sur le champ Logbaba
Gaz au Cameroun
Gaz au Cameroun

Cameroun : augmentation des réserves de gaz naturel sur le champ Logbaba

Au Cameroun, la junior gazière Victoria Oil and Gas (VOG) a publié une mise à jour dans laquelle elle signale une amélioration de ses réserves de gaz et de condensat sur le champ à terre Logbaba.

Selon le document, les réserves prouvées 1P sont passées de 29 milliards de pieds cubes à 69 milliards de pieds cubes, soit une augmentation de 73%. Pour les réserves prouvées probables 2P, elles ont été revues à 309 milliards de pieds cubes, soit une hausse de 52% par rapport aux 106 milliards de pieds cubes déclarés plus tôt.

Avec le nouveau seuil 2P des réserves de Logbaba, VOG peut produire jusqu’à 90 millions de pieds cubes de gaz naturel par jour pendant 10 ans. Cela lui permettra d’ailleurs d’opérer une extension significative de sa base clientèle, car la demande est sans cesse croissante dans le pays, notamment du côté de l’industrie.

Il faut noter que cette mise à jour fait suite aux travaux de retraitement complet des données sismiques recueillies sur le site et les résultats des forages des puits La-107 et La-108. Elle s’appuie également sur les estimations internes sur la position des réserves.

« Les résultats de cette mise à jour des réserves constituent une avancée majeure pour notre activité au Cameroun. Ils apportent une valeur significative au projet Logbaba et confirment que les réserves sur le périmètre répondront à la demande croissante sur le marché de Douala dans un avenir proche. Fait important, cela nous permettra maintenant de commercialiser des volumes plus importants de gaz naturel sur une base contractuelle à plus long terme pour les acheteurs, en leur fournissant la sécurité d’approvisionnement dont ils ont besoin », s’est ravi Kevin Foo, le président de VOG.

Logbaba est le principal champ producteur de gaz naturel du Cameroun. Sa production permet d’approvisionner les centrales thermiques d’Eneo, le producteur et distributeur local d’électricité.

Olivier de Souza

Comments

comments

test pub

Vérifiez également

Le centre ville de Libreville (Gabon), le 22 août 2013 © David Ignaszewski pour Jeune Afrique

Réduction de train de vie au Gabon : l’État annonce des mesures fortes

Baisse des revenus des fonctionnaires, gels des recrutements publics pendant trois ans, audit de la ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Please copy the string H0klXg to the field below: