8.2 C
New York
samedi, décembre 5, 2020
Home Autres Articles Cameroun-affaire Ibrahim Bello: le verdict de la honte entendu à Bafia

Cameroun-affaire Ibrahim Bello: le verdict de la honte entendu à Bafia

Par Jean Claude Fogno

AFFAIRE IBRAHIM BELLE C. L’ETAT DU CAMEROUN : LE DROIT N’A PAS ETE DIT AU TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE DE BAFIA .

AU cours de l’audience de ce jour 06 MAI 2020, le Tribunal de Grande Instance du Mbam et Inoubou statuant en matière criminelle et à l’unanimité des membres de la collégialité, a reconnu les deux policiers, SACK Joseph Désiré et BIKOUO Nzie Joël Cyrille, coupables d’actes de torture et de blessures graves infligés au jeune Ibrahim Bello.
En répression, le tribunal a condamné SACK Joseph Désiré à 4 ans d’emprisonnement ferme (détenu en vertu du mandat de détention provisoire du 16 mai 2017 à la prison principale de Bafia) et l’Officier de Police de premier grade (OP1) BIKOUO Nzie Joël Cyrille, responsable de l’unité de la sécurité publique d’Ombessa (affecté curieusement à Yaoundé par sa hiérarchie) malgré un mandat d’arrêt et de détention provisoire , à 03 ans d’emprisonnement avec sursis pendant 03 ans.

Fixe les dommages-intérêts à verser à Ibrahim Bello par la Délégation Générale à la sureté Nationale ( DGSN) à 50 millions Fcfa alors que la victime avait exigé un milliard de Fcfa.

Selon l’article 277 réprimant les Blessures graves et l’article 277-3 (2) réprimant la torture de la Loi N°2016/007 du 12 juillet 2016 portant Code Pénal Camerounais, réprimant la torture : « La peine est un emprisonnement de dix (10) à vingt (20) ans lorsque la torture cause à la victime la privation permanente de l’usage de tout ou parti d’un membre, d’un organe ou d’un sens » et ARTICLE 277 : « Est puni d’un emprisonnement de dix (10) à vingt (20) ans celui qui cause à autrui la privation permanente de l’usage de tout ou partie d’un membre, d’un organe ou d’un sens ».

Mandela Center International et ses partenaires dont Nouveaux Droits de l’Homme interjettent appel contre ce verdict de la honte et la bataille se poursuit jusqu’aux Nations Unies.

Comments

0 comments

Most Popular

Marches du 22 Septembre: la qualification d’ insurrection est non fondée selon Cabral Libii

En tournée en France, Libii Li Ngué Cabral, Président du PCRN était notre invité dans le Point Diaf-tv du 29 Septembre.Ont été...

(video)Me Alice Nkom: « Kamto fait peur du fait de sa capacité extraordinaire de mobilisation »

Organisées par le MRC et d'autres partis dont le CPP d'Edith Kahbang Walla, les marches du 22 Septembre avaient laissé enfler une...

Cameroun: CE QUE PENSE LA CONVERGENCE PANAFRICAINE DES MANIFESTATIONS DU 22 SEPTEMBRE 2020

Il est tout à fait normal dans une démocratie ou une dictature, que des citoyens frustrés ou mécontents se lèvent pour exprimer...

Georgette Nekalo sur Diaf-TV: « Ouattara n’a pas le droit de détruire ce qui nous appartient à nous tous ».

Côte d’Ivoire, un pays en effervescence depuis la candidature confirmée puis validée récemment par le conseil constitutionnel ivoirien, du Président sortant Alassane...

Recent Comments

Comments

0 comments